ROARING LYON
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 L’humour est comme le café : meilleur très noir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: L’humour est comme le café : meilleur très noir.   Mer 24 Fév - 11:18


◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈

Son patron va la tuer. Tess ressemble à un sac à patates lacérés. Le match de roller derby d'hier l'a laissée avec une lèvre fendue et un énorme bleu à l'épaule. Elle a limite l'air d'une femme battue. Mais elle espère qu'il ne l'enverra pas à la plonge à cause de ça. La fille Gonthier préfère le contact avec les gens. Et elle fait assez la vaisselle chez elle.

Coup de bol, quand elle arrive sur place, la salle est tellement bondée qu'il la calcule à peine et la dirige directement vers une table aux clients impatients.

◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈

C'est reparti pour un tour. Tess slalome entre les tables avec des commandes plein les mains. Ça doit bien faire trois heures qu'elle fait des allers-retours infinis, et pour être honnête, la fatigue commence à se faire ressentir. Une pause ne serait franchement pas du luxe. Et heureusement, la salle désemplit au fur et à mesure des minutes qui passent. La période d'affluence touche à sa fin. Amen. Des petits anges font une chorale dans son cerveau. Mais c'est le sourire aux lèvres qu'elle continue de déposer boissons et mets sur les dernières tables encore occupées. Il faut bien ça.

Tess nettoie la sept, constate que le couple a laissé un pourboire de cinq euros avec un smiley souriant gribouillé sur le ticket. C'est mignon, ça lui fait reprendre un peu du poil de la bête pour la suite. Alors qu'elle attrape les tasses à moitié remplies de café, elle percute quelqu'un en se retournant. « Oh mon dieu ! Je suis désolée. » Sauf que le mal est déjà fait. Le liquide foncé commence à imbiber le haut (qui, au passage, a l'air de coûter son salaire d'un mois) de la cliente. Ses yeux émeraudes remontent pour se poser sur le visage de sa "victime". Son cœur frôle la crise cardiaque. Oh non. Non... Vraiment ? Parmi tous les consommateurs de ce café, il a fallut que Tess renverse un verre sur elle. Elle et ces yeux bleus qui la crucifient sur place. Elle ne sait plus quoi dire. Ni quoi faire. Ni où se mettre. Elle veut fusionner avec le sol pour disparaître. « Euh... J'espère que vous allez bien au moins ? » Wow. Le summum de l'éloquence et de la cohérence, Tess. Vraiment. Comme si du café mutant allait lui bouffer l'épiderme. En plus, depuis le temps qu'il trône sur cette table, il ne doit même plus être chaud.

En fait, le pire dans cette histoire, c'est qu'au fond des tréfonds, elle est presque contente de la tournure des événements. Contente de croiser à nouveau ces yeux bleu cristal... Et de près, en plus. Trop près, d'ailleurs. La jeune femme recule d'un pas en arrière pour faire correctement face à son interlocutrice, manque de se casser la gueule au passage. Mais ses pupilles n'arrivent pas à se décrocher des siennes, perdues dans l'immensité azure tel un marin au cœur de la tempête. « Désolée, je m'en veux, j'aurais dû faire plus attention. » S'excuse-t-elle une nouvelle fois. « Avec du bicarbonate, ça devrait partir assez facilement... » Bienvenue chez Tess&Co, service de nettoyage à domicile. Faut dire que les tâches de café, elle connait avec son grand-père. « Je peux vous offrir un café pour m'excuser peut-être ? Ou autre chose, hein. C'est comme vous voulez. » Demande-t-elle en affichant un sourire d'avantage gêné que cordial. Tout passe plus facilement avec un sourire, non ?...

◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈

L’HUMOUR EST COMME LE CAFÉ : MEILLEUR TRÈS NOIR
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: L’humour est comme le café : meilleur très noir.   Sam 27 Fév - 16:17


◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈


Sciences Pô n'était pas quelque chose qu'on était censé prendre à la légère, l'entrée y était compliquée et très sélective et une fois qu'on y était, il fallait toujours se battre pour être au plus haut niveau, les absences étaient très rares au sein des promotions, pourtant Albane n'était pas en cours comme prévue, au lieu de ça, elle avait migré dans le café en face de son école. Pourtant Albane n'était pas du genre à sécher, encore moins pour un simple café, mais de toute manière son attention n'était plus tellement sur ses cours et cela depuis quelque temps. Depuis ce fameux regard qui était venue la transpercer comme jamais. Ce regard qui la hantait chaque nuit, chaque fois que son fiancé l'embrassait. Ca en devenait gênant, tout d'abord parce qu'elle ne pouvait pas se permettre de craquer sur quelqu'un, encore moins sur une femme et ensuite elle ne pouvait pas être obnubilée à ce point par un regard, alors même qu'elle était sur le point de se marier, enfin elle attendait encore la demande, mais tout de même, dans les faits, il y avait un véritable problème.
Sa tasse fumante devant elle, Albane sentait déjà la culpabilité prendre part en elle. Elle refusait de louper une heure pour passer du temps avec l'homme de sa vie, mais cela ne semblait pas lui poser le moindre problème de rater toute une après-midi dans le simple espoir de croiser une jeune femme  qu'elle ne connaissait pas et à qui elle n'adresserait même pas la parole. Se rendant compte de sa bêtise, la blonde se leva, laissant sa tasse encore pleine. Attrapant son sac, Albane se dirigea vers la sortie quand un corps étranger rencontra la sien avec violence, le pire n'étant pas le choc, mais bel et bien le liquide ambré qui venait tremper son haut nouvellement acheté avec une virée dans la capitale, se préparant à incendier le simple serveur, Albane se calma bien vite en rencontrant de nouveau ce fameux regard. Ce fut immédiat, ses nerfs se calmèrent et elle pouvait déjà ressentir une sensation étrange prendre place au creux de ses reins. « Non c'est rien … c'est pas de votre faute, je ne regardais pas où j'allais … les SMS ne sont pas une bonne idée aussi bien en voiture que dans un café ! » Secouant son téléphone devant la jeune femme, la blonde passa sa main dans ses cheveux avant de laisser un léger sourire prendre place sur ses lèvres. Scoop, la reine des glaces savait sourire. Soudain Albane se rendit compte de la proximité plus qu'agréable de leur corps et si par habitude elle aurait eu tendance à se dégager, elle n'en avait, cette fois, aucune envie et quand ce fut la brune qui recula, Albane lui attrapa le bras lui évitant une chute certaine, n'arrivant toujours pas à décrocher son regard de celui émeraude qui se présentait à elle. « Je vais tester le bicarbonate alors et je vais bien, ce n'est qu'un haut, je ne suis pas en sucre. » La princesse qu'elle était riait intérieurement, bien sûr que si elle était en sucre, déjà quand il pleuvait elle se mettait limite à pleurer alors du café sur un nouveau haut hors de prix, comme tout le reste d'ailleurs, elle aurait eu tendance à s’évanouir, pourtant cela semblait ne prendre aucune importance à ses yeux, cela aurait été n'importe qui d'autre, elle aurait exécuté la personne, mais puisque c'était la jolie brune, elle n'osait même pas élever la voix car cela lui importait. « Évitons le café, mais pourquoi pas un jus de fruits ? » Le sourire qui se présentait à elle venait de lui retourner le cœur, comment pouvait-on être aussi adorable et sexy en même temps ?! Suivant la belle jusqu'au bar, elle se posa sur l'un des hauts tabourets sans jamais oser la quitter du regard. « Au fait je m'appelle Albane, je suis à Sciences Pô ici et vous ? Vous travaillez ici ou bien vous faîtes ça pour payer des études ? » Oui elle mourrait d'envie d'en savoir plus, elle ne savait pas pourquoi, mais la brune face à elle avait quelque chose d'hypnotisant, elle avait ce côté mystérieux qui avait tendance à l'attirer, beaucoup trop d'ailleurs. Se rendant compte que ses questions ne la regardaient en aucun cas, Albane releva rapidement le regard vers la jolie serveuse avant de commencer à paniquer. « Désolé ça ne me regarde pas … » mais j'aimerai beaucoup qu'un jour cela soit le cas ...

◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈ ◈

L’HUMOUR EST COMME LE CAFÉ : MEILLEUR TRÈS NOIR
Revenir en haut Aller en bas
 
L’humour est comme le café : meilleur très noir.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avez vous d'autres jeux online à nous conseiller?
» LINKER SNES
» Comme quoi, le hasard a parfois le sens de l'humour.
» Un café bien noir, comme mon âme !
» [Best Of] Le meilleur de la Chatbox

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
ROARING LYON :: ,, SHUT UP AND LET ME GO :: we could be immortals :: anciens rps-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: