ROARING LYON
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)   Dim 24 Jan - 16:07


©tumblr.

mohamed khaleel.

nom complet ≌ mohamed samir khaleel, qu'on appelle mo depuis le bac à sable. âge & date de naissance ≌ 21 ans, l'autorisation de se bourrer la gueule aux states et de jouer au poker dans les grands casinos. il est né le mardi 26 juillet 1994. signe astrologique ≌ lion, bagarreur et orgueilleux. origines & nationnalité ≌ sa mère est native des comores, son père est algérien, mais il est bien français, il le parle peut-être même mieux que certains proutprout du coin. job ou études ≌ étudiant des beaux arts et kébabier. orientation sexuelle ≌ papa ne voulait pas l'admettre d'abord, maman n'était pas non plus la plus fière, mais ils ont fini par se faire à son homosexualité avec le temps. statut matrimonial ≌ célibataire, mo ne cherche pas vraiment à se poser. situation familiale ≌ il a un frère et une sœur et il est le benjamin de la fratrie, à cumuler les conneries et à dépendre encore de papa et maman. situation financière ≌ €€€. groupe ≌ guépard. avatar ≌ reece king.

,, a lil more about u

un. "faites l'amour par la guerre", y a pas plus peace and love que mo, qui milite pour toutes les classes opprimées, qui lève le poing bien haut à toutes les manifs. il n'y participe que pour faire de jolies pancartes et trouver le slogan le plus cool, pour tout vous dire. c'est un faut vegan qui n'hésite pas à utiliser sa carte booster pour payer son menu maxi best of moins cher. c'est un faux écolo qui oublie parfois de couper l'eau quand il se brosse les dents. et pourtant il ira scander dans les rues pour la sauvegarde des pingouins. il ira faire signer des pétitions pour qu'on ferme la boutique de manteaux de fourrure dans le carré d'or. mais discrétos, à la vendeuse, il ira demander de lui faire un prix sur le motif zèbre. deux. il a du mal à se dire adulte. il fuit les responsabilités et procrastine. il s'enfile trois mini-briques de candy-up tous les matins, il bouffe des petits princes au déjeuner et des chocapics au dîner. il passe ses journées devant la télé, à mater des programmes abrutissants. il se fout royalement de la politique, pas parce qu'il n'y pige rien, au contraire, mais plutôt parce qu'il a toujours eu du mal avec les grands discours et les sourires hypocrites. mo se considère encore comme un gamin, qui joue à animal crossing sur sa 3ds collector, qui râle quand on lui pique la dernière part de pizza, qui a tout le temps faim et tout le temps chaud, qui ne sait pas ce que c'est que l'amour, de près ou de loin. qui dit que baiser, c'est sale. que c'est pour les grands. trois. mohamed est un artiste, c'est sa mère qui lui a refilé cette passion. depuis qu'il est tout petit, il dessine les nuages, les fleurs et le visage des passants. il aime peindre et coudre, il aime assembler, coller et colorer. il ressort d'une prép'art, à paris, où il a rencontré alma. puis il a fait deux ans dans les beaux arts de lyon. il a décroché son dna, et il ne sait foutrement pas quoi faire avec ça. peut-être prof, comme maman ou comme arthur. il ne sait pas trop et pour l'instant, il est kébabier. ça en jette pas trop, dit comme ça, mais ça rapporte des thunes quand même. quatre. c'est la commère de lyon. pire que toutes les nanas qui défilent dans les reines du shopping. il est cordula, il dort cordula, il mange cordula. il a le sens de la mode et du style et le regard-sniper. rien ne lui échappe et il soulignera toujours le moindre des fashion faux-pas. mais il ne parle pas que de vos vêtements, il parlera de ce que vous avez fait avant-hier à 20h28, et il en parlera à toutes ses connaissances. parfois même, il le dira à de sombres inconnus, à la caissière du carrefour market, au gars qui utilise le pissoir d'à côté. c'est une queen bitch et il ne le cache pas. il est acide, critique, caustique et il saura toujours dénicher les derniers potins. cinq. depuis qu'il est petit, on dit qu'il parle "comme un blanc". parce qu'il sait conjuguer correctement les verbes et qu'il articule bien. ses yeux roulent toujours d'exaspération dans leurs orbites quand il entend ça, comme si la couleur de peau définissait le langage. sa mère a toujours mis un point d'honneur à ce qu'il soit bien éduqué, instruit et il a appris à lire très tôt. il pourrait parler de steinbeck ou de nabokov à n'importe quelle occasion. pourtant il a son jargon, il a l'algérie et les comores qui remontent parfois au milieu de ses phrases. mais il sait avec qui utiliser tel ou tel mot. il sait qu'il ne parlera pas à son manager comme il parle à hicham, le gars du 3B qui écoute du maître gims en boucle. et il trouve ça juste aberrant qu'on dise qu'il s'est toubabousé. il pense juste qu'il n'y a rien de plus beau et riche que la langue française. six. c'est un gars délirant. il n'a pas le temps de se prendre la tête. hier est déjà passé et demain arrive à grands pas. il dort peu et sort souvent, il profite de sa jeunesse à 200%. oui, parfois il préférera passer ses journées entières devant les princes de l'amour, à baver sur nicola. mais il aime être la nuit dans les bars à chanter et à danser, à se noyer dans l'alcool et à tout oublier. c'est le gars qu'on verra twerker dans le rayon fromage d'un supermarché, c'est le gars qu'on verra s'asseoir près d'un clodo pour partager un joint avec lui, c'est le gars qui se sert des grands verres de rosé tous les soirs, pour célébrer. célébrer quoi, on n'sait pas. il aime faire la fête, c'est tout. sept. il est tatoué, percé, marqué. il a les couleurs dans la peau, il a les phases de la lune qui lui longent la colonne vertébrale, des gueules de loups un peu partout, be yourself dans la paume de main et bientôt son dernier dessin, mais il ne sait pas encore où. il porte des sweatshirts personnalisés, il est tombé amoureux de ceux de mabel dans gravity falls. et il a ce collier, offert par sa meilleure amie, représentant une planète. tout ça pour rappeler que c'est un ovni, une tendre attention. il a aussi le septum et les oreilles percées. huit. il n'a toujours pas le permis. alors il se balade dans lyon avec sa bicyclette solaire, un jaune pétant qui pique les yeux, mais qui met de bonne humeur. parfois il prend le métro, il aime bien, comparé à plein d'autres. il aime le bruit et la foule, il aime ce bordel d'idées, cet embrouillamini. il aime quand ça bouge et il aime quand les néons clignotent. il doit être zarb, un petit peu, pour se faire chier quand il n'y a pas de bruit. on doit penser que c'est un extraterrestre, pour ne s'endormir que sur du von ziegler au volume maximal et pour faire du beatbox dans les ascenseurs, histoire de remixer le jingle. mo, de toute manière, il trouvera toujours le moyen de se démarquer. que ce soit par son rire sonore (parfois plus drôle que la situation elle-même), par ses imitations ridicules ou ses bruitages puériles. quand on le regarde, on se dit parfois "si tu me donnais juste un petit peu de ton énergie, je pourrais passer mes partiels sans avoir l'air de quelqu'un qui s'est fait renverser par un camion". mo est lunaire, il n'a pas les pieds sur terre. il court sur les nuages, parce que marcher c'est pour les grands.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)   Dim 24 Jan - 16:08

,, lemme sit on top of your knees

qu'est-ce que tu fous, mo ? on va se faire ken ! descends de là putain ! le sourire étendu, les yeux dans les étoiles. il se perd dans les lumières de la ville puis dans celles du ciel. t'y comprends rien, nino. tu piges jamais rien. monte ! il essaie de convaincre son pote, mais c'est bien le gars le plus têtu qu'il ait rencontré. c'est casse-gueule ton truc, je vais me vautrer encore. il s'agite tout en bas, dans ses vêtements amples, les bras croisés. il fait pas bien chaud, mais mo ne semble n'en avoir rien à faire. il est en débardeur-jean sur le toit de la baraque à madame olié, une vieille pie. elle avait la plus belle vue sur tout l'arrondissement. allez mo, grouille ! je dois être rentré avant minuit mec ! mo ne répond pas. une nébuleuse s'échappe d'entre ses lèvres qui ont encore le goût du gloss de mélanie, la richou de l'école privée qui le retrouvait la nuit derrière la boulangerie. mo ! j'me casse. tu fais chier. tiré de sa torpeur, il glisse sur la gouttière et il rejoint nino au pied du mur. c'est bon cendrillon. elle est où ta citrouille, on rentre à pieds ? il lui file un coup dans l'épaule droite, nino est sacrément susceptible.
ils ont quinze ans et ils shootent dans les canettes qui traînent sur le macadam. ils jettent des cailloux sur les pigeons qui dorment. ils s'allongent sur la place vide du marché et ils contemplent la voie lactée. des fois des mecs louches les arrêtent et leur demandent du feu, des fois leurs cellulaires vibrent, les mamans s'inquiètent. est-ce que tu l'aimes bien, mél ? c'est la question qui est censé fâcher, un peu. peut-être que nino est jaloux de lui. ou jaloux d'elle. ils sont assis en tailleur sur un banc, si loin l'un de l'autre. bah, chais pas. elle est gentille. sa tête tombe en arrière, sa nuque heurte le dossier du banc vert, la ferraille est glacée, ça fait monter un frisson tout le long de son corps. tu l'aimes bien, toi ? il fait non avec la tête en serrant la mâchoire. mo fait mine d'être vexé. d'toute manière t'aimes jamais rien, toi. bah c'est vrai, depuis qu'ils ont fait le mur, il n'arrête pas de faire la gueule. il essaye de lui décrocher un sourire en le chatouillant. en vain. t'as tes règles ou quoi ? 
il le fusille du regard. nan. j'suis malade. mo lève les yeux au ciel. malade imaginaire, ouais. il s'invente encore une excuse pour louper les cours lundi. en même temps, ils ont trois heures de français à la suite avec monsieur morel, alors mo partage son envie de faire l'école buissonnière. et c'est quoi ? y a un petit instant de silence, ils se perdent chacun dans leurs deux grands yeux. j'suis amoureux. sur un ton grave : ah merde ! et c'est contagieux ?

laisse tomber, il vaut pas le coup. il a le cœur qui bat trop vite dans sa poitrine, les tempes qui brûlent, la gorge qui s'enflamme. il se sentait si bien, puis tout d'un coup si mal. c'est comme si l'univers s'était effondré. comme si l’œuf s'était cassé de traviole. bah si, bah si il vaut le coup, alma. les quatre cents ou les milles, il les vaut tous. elle tend le bras pour attraper du sopalin, de quoi éponger ses larmes. j'suis con. elle acquiesce en le tapotant dans le dos. de son autre main, elle attrape sa tisane posé sur le meuble de télé. bon, c'est fini maintenant. z'êtes plus ensemble depuis que vous avez quoi, 16, 17 ans ? la tasse fumante laisse virevolter une odeur de peau d'orange. 18. j'ai bougé à paris après. j'ai été nul sur ce coup-là. j'aurais dû rester. alma manque de s'étouffer. ah bah oui, comme ça tu ne m'aurais pas rencontré et tu squatterais pas MON appart ! le sarcasme dans sa phrase est affligeant. mo y repense, les yeux qui vagabondent sur le bordel en la casa d'alma. y a pas de pudeur, mais on s'y sent confortable. ferme ta gueule, j'suis triste. il tombe dans le canapé et laisse rouler son verre sur la moquette. il a plus d'un gramme dans le sang. il aurait dû y aller mollo sur la vodka. t'es triste de quoi ? t'es juste bourré, momo. j'suis même certaine que tu l'aimes plus. tu dis ça quand t'es saoul. pis quand tu l'es plus, t'y penses même plus. il lève les bras brusquement pour chopper un coussin et s'en couvre tout le visage. on ne l'entend plus qu'à peine. qu'est-ce t'en sais ? elle rigole. elle a un petit reniflement à la fin de son rire, mais c'est pas marrant. y a rien de marrant. elle repose sa tasse. j'en sais que t'as eu bien des occaz' pour niquer des parisiens, mon petit momo. tu pensais à lui quand tu t'envoyais en l'air ? elle attrape le coussin et l'envoie en arrière, ça se heurte à la bibliothèque, elle se retourne brusquement pour voir si elle n'a pas foutu un coup dans le bibelot éléphant sculpté en mosaïque. puis elle tombe sur son ventre et dessine des cercles sur ses côtes. il joue dans ses cheveux. j'ai merdé. elle étouffe un autre rire. arrête de dire des bêtises. si ça s'trouve, lui, il t'aime plus.
son cœur rate un battement.
je veux de la glace. viens on passe au drive et on commande des mcflurry.
t'as cru qu'on avait des thunes à claquer, connard ? elle soupire.
y a des mister freeze dans le congélo.

lyon. il est assis dans le métro sous un néon rouge. ça a des airs sinistres et les gens le prennent pour de la racaille. depuis les attentats, quand ses potes l'appellent mohamed, on lui lance des regards torves, on  le juge de suite. mo s'en bat les couilles, un peu. mo se dit qu'les gens qui font des amalgames, eh bah tant pis pour eux. il n'a rien à justifier. y a un joli monsieur qui s'pose à côté de lui, qui déplie sa carte de trois mètres. il était en train de se rouler une cigarette, il attrape le filtre d'entre ses lèvres un peu gercées (il fait froid) et il glisse la roulée derrière son oreille. il se décale sur le banc, il se penche sur la carte. il se relève pour sourire et il s'rend compte qu'il a l'air sacrément con. avez-vous besoin d'aide ?
je connais la ville comme si je l'avais faite.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)   Dim 24 Jan - 16:10

tu me donnes envie de jouer Antonia Thomas, me demande pas pourquoi Arrow
j'approuve vraiment beaucoup tes choix. ça fait du bien de voir un peu de diversité :cr:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)   Dim 24 Jan - 16:13

la belle daisy, devenue si vite une incontournable du rpg ! :hehe:
merci beaucoup, je me suis dit "c'est un peu ça, la france". :love:
(thomas est perf, si l'envie de te faire un dc te vient un jour, ne l'oublie pas. :butt:)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)   Dim 24 Jan - 16:14

Un poto Lion. :hehe:
Bienvenue parmi nous, Mo a l'air haut en couleurs et super intéressant. I love you
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alma Peillard
admin //

≌ MESSAGES : 448
≌ FACE, CREDITS : jolie caitlin ; stolen paradise


,, hear me roar.
≌ disponibility:
≌ contacts:

MessageSujet: Re: (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)   Dim 24 Jan - 16:14

je serai obligée de réclamer un lien parce qu'avec ce que j'ai lu, je trouve déjà le perso au top sérieusement I love you I love you mo est super cool. :cara:
(et puis lucie, antonia thomas quoi. :tx: )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)   Dim 24 Jan - 16:29

je suis d'accord avec toi :lick: mais en vrai, je sortirai plus facilement Ricky Whittle pour un dc :siffle: bref dans tous les cas, j'ai cru comprendre qu'on se trouveraient un lien facilement toi et moi, c'est cool :hehe:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)   Dim 24 Jan - 17:09

oh, vous êtes trop choux.
merci à vous trois en tout cas ! :love:
(ricky :fall: pis, ouais, on s'trouvera facilement un lien du coup. :mcr:)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)   Dim 24 Jan - 18:40

MO. :vv: :fall: :tx:
Il est tellement parfait putain, c'que t'as fais de lui. :love:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
≌ MESSAGES : 631
≌ FACE, CREDITS : jeremy by dark dreams.


,, hear me roar.
≌ disponibility: 3/4.
≌ contacts:

MessageSujet: Re: (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)   Dim 24 Jan - 19:14

momo dla streeeeet :sisi: j'aime tout en ton perso :moh:
bienvenue chez toi ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)   Dim 24 Jan - 19:42

merci mes deux amours,
j'espère qu'il vous plaira jusqu'au bout. :fall:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)   Dim 24 Jan - 23:30

babyyyyyyyy t'es beau. :cara:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)   Dim 24 Jan - 23:32

je te le dis, rien qu'à nous deux on le fera tenir, ce forum. :love:
c'est toi la plus belle, avec ta ebr !
dommage pour crycry. :bu:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)   Dim 24 Jan - 23:36

Citation :
18 ans (j'galère ma race sur apb),

ha lbatard, tu m'as tué là j'en peux sup :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:
( ouais je me tape une incruste, yakoi ? :ananas: azy j'retourne faire ma fiche mais t'es un génie Arrow )
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)   Dim 24 Jan - 23:37

Mo Khaleel a écrit:
je te le dis, rien qu'à nous deux on le fera tenir, ce forum.  :love:
c'est toi la plus belle, avec ta ebr !
dommage pour crycry. :bu:

oui, imagine ma tete quand j'ai vuuuu. mais y avait ebr alors c'était tout aussi parfait :keur:
et j'en doute pas! Il le faut de toute façon :tronço:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
≌ MESSAGES : 390
≌ FACE, CREDITS : emma roberts (©honeybones)


,, hear me roar.
≌ disponibility: (4/4) ✯
≌ contacts:

MessageSujet: Re: (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)   Lun 25 Jan - 13:27

il a l'air vachement cool mo :cara: bienvenue ici I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)   Lun 25 Jan - 16:19

avé ; you know the struggle :mdr: !
c'toi le génie avec tes choix de fifou :lolo: !

mélissa ; j'imagine ouais. Laughing bon, ça va alors, pas trop de déception du coup. :perv:
eh ouais, il le faut !

merci mathou, elle est belle la gomez !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)   Lun 25 Jan - 16:40

choix de ouf, original à souhait :fall: bienvenue parmi nous :cr:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
≌ MESSAGES : 631
≌ FACE, CREDITS : jeremy by dark dreams.


,, hear me roar.
≌ disponibility: 3/4.
≌ contacts:

MessageSujet: Re: (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)   Lun 25 Jan - 22:22

ce mohamed est de loin le plus beau, et le plus gentil, et le plus rêveur que j'ai jamais rencontré I love you ton personnage est juste une perle, j'en suis vraiment amoureuse :mcr: (pas pour rien si t'étais dans les derniers validés, j'prends mon temps à tout lire :sisi: ). en plus les tatouages :bave: et ça : "il est cordula, il dort cordula, il mange cordula." j'ai ri :mdr:
bref, j'te valide petit gone, amuse-toi bien à squatter le métro, j'adore ça aussi :moh: l'ambiance qu'il y a, le monde, les visages, j'adore ça aussi. :mcr:
tu te débrouilles hein pour la suite :sisi:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)   Lun 1 Fév - 3:26

(Salut j'ai pas trouvé ta fiche de lien mais je suis en amour avec ton personnage, donc on va sé sécouer les cocos ma chérie. :sirene:)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (j'ai vu le crépuscule à tes genoux)   

Revenir en haut Aller en bas
 
(j'ai vu le crépuscule à tes genoux)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Inactif] Crépuscule de Lordaeron
» Marteau du crépuscule & propagande
» La cabale du crépuscule /vs/ Chaotiques
» [ACHAT]Soeurs du crépuscule sans dragon
» Le Cercle du Crépuscule.

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
ROARING LYON :: ,, SHUT UP AND LET ME GO :: we could be immortals :: anciennes fiches-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: