ROARING LYON
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 you and me, forever (emily)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: you and me, forever (emily)   Mar 16 Fév - 23:33



Je suis avec mon bébé, en congé de paternité, qui se prolongera au prochain, venant par la même occasion passer d’innombrables moments avec ma compagne, jouant même à la console pour se détendre. Quand les animaux sont couchés, que la demoiselle ne chouine pas pour réclamer de l'attention, ou quand elle n'occupe pas son temps à son emploi. Le mien est en pause pour le moment, me préoccupant de mon entourage, de l'entretien de la maison, en surveillant le cleps dénommé snoopy, qui ronge les câbles de la télévision, prochainement cela sera les consoles de jeux-vidéos. J'ai envie de le dégommer à coup d'armes à feu pour m'en débarrasser. Je ne suis pas méchant, seulement agacé du comportement de mon animal de compagnie, qui se prend couramment pour un lapin, pour manger n'importe quoi. Il est sur la télécommande pour la centième fois, et change de comportement quand Sammie entre dans les parages, comme pour se donner l'innocence. Il y a personne en ce moment, du coup je me replonge devant ma console, avant de me rendre compte qu'on frappe soudainement à la porte, sûrement mon amie. J'en suis sûr qu'elle sera partante pour me rejoindre sur la console, cela me donnera opportunité de revoir la demoiselle, qui a seulement quelque mois. Ils forment une belle famille, étrangement, ma meilleure amie, et celui de ma compagne, mais c'est pratique de les avoir comme voisinage, on est en permanence ensemble.

Je viens donc ouvrir pour éviter que le bruit ne vienne brusquement déranger la demoiselle, qui ne semble pas avoir remarquer intrusion de quelqu'un dans la maison. Oui, normalement, elle chouine, et se met a pleurer quand on la dérange dans son sommeil, néanmoins cela doit être désagréable, pour perturber son sommeil. Là c'est nikel, le temps de la rejoindre, de refermer prudemment la porte, qu'on a pu regagner ensemble le salon, pour s'installer tranquillement, en entreprenant une conversation. « Coucou. Je suis ravis de te revoir, Emily. » Je l'enlace, lui faisant par la même occasion la bise, la politesse, et reportant mon attention sur son bébé, qui est vraiment à croquer. Non, je ne compte pas le manger ! Je dis simplement qu'il est tellement mignon, exactement comme mon enfant. Il est vrai que j'en suis complètement gaga, mais ne dit-on pas que les enfants sont notre « avenir » ? Si vraiment les personnes s'en rendaient compte, les enfants ne seraient pas maltraités, mal aimés, ou par moment délaissé pour leur conjoint. Je sais, je sais, certains sont fait sans le vouloir, et ils appellent ça une « erreur ». Je ne comprends jamais ces personnes là, comme on peut des êtres vivants, des erreurs, c'est immoral, et inhumains, principalement. Bref, bref, voici donc ce que je répond. « Coucou, toi, tu es à croquer. Tu as besoin de quelque chose ? » Je vais donc prendre de quoi s'occuper de la mistinguette, un landau, de quoi manger, et des jouets pour bébé de mon adorable enfant qui pour le moment n'en a aucun besoin. Et elle n'est pas du genre à ne pas partager, sachant qu'elle le récupérera. .
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: you and me, forever (emily)   Mer 17 Fév - 22:46

Julian& Emily

You and me, forever


* Le congé maternité, ce n'est pas toujours évident, surtout quand on a été une femme des plus actives auparavant, notamment professionnellement. Désormais, fini les voyages à travers le monde ou les longues journées au bureau à préparer la maquette du prochain magazine ou autre. Et ça, Emily n'allait surement jamais le revivre, ou pas de sitôt, vu qu'elle avait démissionné juste après la naissance d'Alix. Pourquoi quitter son job de rêve ? Parce qu'avoir une patronne aigri, qui vous presse de reprendre le boulot, ça ne le fait pas du tout, quand on veut attendre.  En tout cas, démissionner avait permis à la jeune femme de donner un nouveau tournant à sa vie en déménageant en France, à Lyon, la ville natale de son époux. Bon, la raison était double à leur déménagement: certes, se rapprocher de la famille de Nathan, mais aussi suivre son meilleur ami, Julian, qui avait déménagé pour rejoindre Sammie, sa compagne enceinte de lui.
Même si ce changement semblait bénéfique, au bout de plusieurs jours, une fois l'emménagement fini, la jeune américaine commençait à s'ennuyer. Alix dormait la plupart de la journée, ce qui était logique pour un bébé d'un mois et demi, laissant sa mère dans le calme le plus total.

Sa fille calée dans ses bras , elle quitta son appartement, pour toquer à la porte juste en face de la sienne. Chez Julian et Sammie. Le parrain et la marraine d'Alix.  Chez qui elle passait beaucoup de son temps ces derniers temps. En fait, ils vivaient quasiment tout le temps ensemble, comme une grande famille, la seule chose qui les séparait était le palier. Au bout de quelques secondes, Julian vint lui ouvrir la porte, et comme à son habitude, la jeune femme s'engagea dans l'appartement et se rendit jusqu'au salon. Une fois arrivée, elle enlace son ami et l'embrasse tendrement sur la joue, tout en jetant un coup d'oeil à la pièce: au bout de quelques secondes, elle vit ce qu'elle cherchait, c'est-à-dire Léonie, endormie dans son parc. *

- Moi aussi je suis contente de te voir !

* Puis son attention se reporte à son ami qui était en train de dévorer des yeux sa fille, qui le regardait de ses grands yeux verts. En souriant, elle dit*

- Oui, elle n'a besoin que d'une chose cette petite demoiselle: faire sa sieste. Tu as bien de la chance toi, que Léonie dorme comme un ange! La mienne, ça fait une bonne heure qu'elle refuse de dormir,  et ne veut en aucun quitter mes bras. Crois moi, j'ai essayé. Pour un bébé d'à peine sept semaines, elle a un sacré caractère ta filleule!

* Pendant qu'il allait chercher quelques affaires à travers l'appartement, la jeune femme s'assit lourdement sur le canapé tout en calant son bébé dans une meilleure position*



luckyred.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: you and me, forever (emily)   Jeu 18 Fév - 0:37


Je suis au calme, quand la demoiselle a décidé de dormir pendant une heure ou deux. Cela dépend du temps qu'elle s'est dépensée, ou même de son humeur actuelle. Le jour de notre départ, elle n'a dormi qu'une demi-heure, le changement l'a complètement chamboulé, même dans l'appartement, elle refusait de se reposer temporairement. A présent, elle se régule doucement, mais y a par moment elle stagne, du coup elle se met à chouiner, parce qu'elle s'énerve par manque de sommeil. Et c'est moi, maintenant qui manque de sommeil, entre un chien qui se prend pour un lapin, un bébé qui s'agace par épuisement, et mes interminables soirées. Je sais que la fatigue vient principalement des consoles, mais cela ne me stoppera pas. Ce n'est pas le sommeil qui m'empêchera de battre mon record sur ma console. Là j'ai presque gagné ma partie avec mes camarades, qui doivent s'interroger. Je suis absent, pour une durée indéterminé, néanmoins ils me connaissent. Ils savent que je reviendrai dés que j'ai une opportunité, pour le moment y a quelqu'un dans mon appartement, ils devront reprendre sans ma présence. Le bébé ne semble pas vouloir se détacher de l'emprise de sa maman, c'est vraiment adorable, cela peut être lourd au bout d'un temps, en ayant vécu une interminable période. Cela s'est enchaîné après l'accouchement jusqu'à son développement.

Il est sur qu'à son âge, ce qu'elle veut c'est dormir et manger, et qu'on la change quand elle en a besoin. Qu'elle profite de ce temps, quand elle grandira elle regrettera. Normale, les bébés ne dorment que rarement à cet âge, cela changera avec le temps, même si faut admettre que c'est compliqué pour dormir régulièrement. Elle a de qui tenir pour le tempérament, cela va se temporiser doucement. « Ils dorment, pleurent, mangent, et chouiner à cet âge. Il n'y a même pas une semaine, qu'elle dormait que rarement, à cause du changement de logement. Elle commence seulement à s'adapter, espérant que cela ne recommencera pas. C'est mignon, cela va changer quand elle grandira, ne t'inquiète pas. La mienne a dormi à mi-temps au bout du cinquième mois, au vue de l'accouchement de mon ex-femme. Alix a de qui tenir pour le caractère, du coup c'est normal ! » Je vais donc chercher un landau, un biberon, et quelques jeux pour être sur qu'elle est de quoi s'occuper le temps de son séjour dans l'appartement. Cela ne gênera pas la demoiselle, qui ne s'en est même pas rendu compte. Du coup cela servira le temps que la demoiselle me réclame pour le biberon. Au contraire de certains enfants, celle-ci chouine pour m'appeler, ou m'appelle « pa » comme elle s'amuse à nommer sa belle-maman, « mie » ce qui me fait penser au mie de pain. Je sais que j'en ai déjà parler récemment dans mes pensées. C'est pratique ! C'est un diminutif de Sammie, et cela comporte la première lettre de « maman » mais par le prénom de ma compagne. Il est vrai que du coup c'est amusant, surtout qu'elle appelle de temps en temps, elle en prend souvent habitude. Je pense qu'elle a habitude de l'appeler pour un câlin, ou même le biberon, moi c'est pour la protection, pour manger en même temps, et pour la changer également. On fait selon les envies de la demoiselle, du coup cela change régulièrement.

Je reviens donc chargé de présent, que je dépose au sol pour qu'elle puisse s'en occuper. Et comme j'aurai pu m'en douter, la demoiselle se met à chouiner en entendant le boucan, ou peut-être qu'elle a fait seulement un cauchemar, ou que c'est heure de manger. Je souris doucement, me levant du fauteuil après avoir donner un coup de main, et préviens de mon absence pour retourner auprès de mon amour. « Je reviens, la demoiselle s'est réveillée. » Je vais donc à la chambre, en prenant la tétine, vu qu'elle a à la bouche le doudou, qu'elle a massacré comme un animal. Les yeux mi-clos, les larmes ruisselants de son visage, elle a apparemment fait un cauchemar, dans peu de temps elle va réclamer son biberon, dans elle va rester debout. Je la porte dans mes bras, lui remettant son doudou, et donnant la tétine, pour qu'elle se calme doucement, quand on va dans le salon pour les retrouver. « Et voilà ! Leonie a fait un cauchemar. Je pense que vue l'heure, elle va réclamer son biberon. Tu en veux un pour Alix ? » Je les embrasse chacune sur la joue doucement, en souhaitant la mettre dans son berceau, mais vu son cauchemar elle refuse constamment de me lâcher. Cela se produit de temps en temps. Normalement, cela ne pose aucun problème, quand elle ne cauchemarde pas.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: you and me, forever (emily)   Dim 21 Fév - 15:19

Julian& Emily

You and me, forever


- Oh oui, elle a de qui tenir niveau caractère...

*Murmura-t-elle en souriant, et en pensant bien entendu à elle et à son enfance. Elle espérait que par miracle, Alix ait plus de caractère venant de son père que d'elle, sinon, ils allaient s'amuser pendant l'adolescence.
Assise confortablement sur le canapé de ses amis, la jeune mère bougea un peu sa fille pour la changer de position. Elle fit ça le plus calmement et délicatement possible, afin d'éviter une crise larme, et c'est avec un sourire de victoire sur les lèvres qu'elle réussit. Sa fille couchée sur ses genoux, un bras soutenant sa tête, Emily la regarda avec amour. Elle fut interrompue dans son admiration par le retour de son ami avec un landau et quelques jouets et peluches pour la petite. *

- Merci pour tout ça, mais tu n'étais pas obligé tu sais!

* Elle sourit, vraiment reconnaissante à Julian, mais avant qu'elle ait pu ajouter quelque chose de plus ou même essayer de mettre sa fille dans le landau, elle entendit les pleurs de Léonie. Le bruits qu'ils avaient fait l'avait certainement réveillé. Navrée, elle fit une grimace à son ami qui se leva pour aller voir sa fille.  Et il revint avec elle quelques secondes plus tard, avec la petite dans les bras: celle-ci avait ses petits cheveux qui partaient dans tout les sens, et une tête qui montrait qu'elle sortait à peine de son sommeil. En la voyant ainsi, Emily ne put s'empêcher de rire légèrement avant de lui faire un petit coucou de sa main libre. Quand elle arriva près d'elle avec son père, elle l'embrassa doucement sur la joue avant de répondre à la question de Julian*

- Non, merci. Elle vient de manger, et puis je l'allaite encore. Pas encore de biberon pour elle. Mais si tu veux, je veux bien te prendre Léonie pendant que tu lui prépare son bib'! Je vais juste mettre Alix qui est en train de s'endormir dans le landau.

* En disant cela, elle se leva et posa délicatement sa fille dans le landau. Par miracle celle-ci ne broncha pas, dieu merci, alors la jeune américaine avança vers Léonie et Julian avant de tendre les bras vers sa filleule. Filleule qui tendit elle aussi les bras vers elle. Un nouveau sourire de victoire sur les lèvres, la jeune femme regarda son ami avec son regard de victoire, et prit Léonie dans les bras avant de lui parler*

- Pendant que ton papa va te préparer ton bon biberon, nous on va s'amuser, qu'en penses-tu ma Belle ?

* Et avant que Julian ne puisse rétorquer quelque chose, Emily s'assit sur le sol près des jouets que son ami avait déposé quelques minutes plus tot*




luckyred.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: you and me, forever (emily)   Dim 28 Fév - 16:19


Il est certain qu'elle a de qui tenir niveau comportement, cela va s'accétuer ou aténuer lors de son développement. Cela s'est reproduit avec la mienne, mais elle ne semble pas avoir un comportement excréable, malgré que comme chaque enfant, elle commet certaines erreurs. Ça doit leur permettre d'apprendre et de ne pas recommencer. Ou sinon on est là pour réctifier pour gronder quand elle commence leurs rebelions. C'est rare à leurs âges, mais ça réclame autant d'attention. La même qu'un animal, même beaucoup plus, sachant que le mien entame une crise de jalousie, en manque d'affection, entre ma console, mon enfant, et ma femme. On peut dire qu'il est un peu négligé, mais il a pourtant un minimum d'attention, recquiet pour son bonheur. Snoopy en réclame toujours, toujours, comme un enfant, alors qu'il doit être plus âgé qu'un enfant, on même adolescent maintenant. Bref, je vais donc monter pour récupérer quelques objects, un landeau, un biberon, quelques jouets, et babiolles pour enfant pour que léonie chouine pour manger. J'ai seulement le temps de déposer qu'un allé retour est imposé pour la récupérer, en veuillant à répondre à ses remerciements, après mon retour. Là elle s'accroche à moi, et ne semble pas vouloir se détacher, un cauchemar, ou seulement la faim. Je la prend avant de la bercer pour apaiser son chagrin, avant qu'on revienne au salon, en leurs compagnie.

« Il n'y a pas de quoi, vraiment. » répondis-je doucement, avant de proposer le biberon. Hélas non, elle n'en a pas eu vraiment besoin, étant donner qu'elle souhaite allaiter son enfant, en sachant qu'elle vient à peine de sortir de manger y a pas longtemps. Cela est agréable de sa part de s'occuper de la demoiselle qui ne semble pas vouloir se détacher. Le cauchemar a sans doute cet effet chaque fois malheureusement. Normalement, elle débute à appeler « mie » pour la rassurer de temps en temps. Je suis le seul en maison, on échange de temps en temps, malgré que le fait de travailler pendant la grossesse ne me plait pas beaucoup. Le médecin a quand même dis de pas se surmenné pour causer un problème de santé, signifiant une fausse couche. Alix réussit tant bien que mal de se détacher de sa maman pour dormir paisiblement dans le berceau, un exploit, le prochain ca sera Leonie qui copine pour reproduire la même chose, quand elle cauchemarde, ou qu'elle vient seulement de se réveiller brutalement. « Aucun problème. C'est gentil de ta part. La pauvre a du mal de se détacher à cause d'un vilain cauchemar. D'accord. » ajoutais-je quand celle-ci me prend la demoiselle, qui va du coup chercher du réconfort de son cauchemar auprès de sa marraine. Si on m'a dit que c'était facile de détacher un enfant d'un parent, surtout après un cauchemar, ou normalement elle s'aggripe pour se protéger. Je n'aurai probablement pas cru. Cela me fait une épine dans le pieds en moins pour préparer le déjeuner. La petite va avoir du mal à se reprendre, pour le moment elle se réveille en sursaut, donc pas complétement réveillé. Les jouets vont occupés avant qu'elle chouine pour manger, normalement elle est réglée pour reconnaître quand on mange, sinon elle chouine en sentant le manger.

A son âge elle a droit uniquement au biberon, et au purée, après peut etre quelques gâteaux, mais certaines recommandations sont à prévoir pour certains ingrédients. Je prend donc le biberon, que je nettoie une seconde fois, avant de mettre le lait en poudre, de le remplir d'eau, avant de le mettre au chauffe-biberon pendant environ une bonne quinzaine de minutes. Cela sera suffisamment pour être ni-trop chaud, ni-trop froid, mais quand même à vérifier sur la pomme de la main pour ne pas que cela soit chaud pour un bébé de quinze mois, seulement. Je regarde pendant ce temps les deux s'amusaient ensemble, malgré la fatigue du sommeil écourté de la demoiselle, avant même de reporter mon attention sur le chauffe-biberon qui clignote au bout du temps réglementaire. Je retire le biberon, éteind la machine, et met sur la main pour voir la température. Cela me semble bon, on secoue légèrement, avant de l'emmener à Leonie qui reconnaît, se mettant en chouiner par la même occasion. Ni une, ni deux, je tend le biberon pour qu'elle lui remet à la demoiselle. « Donne lui, attention, elle a tendance à s'enflammer et à boire trop vite. » avertis-je, déposant un baiser sur le front de ma chérie, avant de m'asseoir auprès des deux femmes, la mienne est surement occupé au travail ou pendant sa pause. J'ai hâte qu'elle revienne pour la pouponner et qu'elle retrouve sa deuxième maman.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: you and me, forever (emily)   

Revenir en haut Aller en bas
 
you and me, forever (emily)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fortress Forever
» Duke Nukem Forever
» Duke Nukem Forever, on me voit, on me voit plus...
» Premier aperçu du multi de Duke Nukem Forever par jv.com
» Duke Nukem Forever

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
ROARING LYON :: ,, SHUT UP AND LET ME GO :: we could be immortals :: anciens rps-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: