ROARING LYON
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TU VOIS LE JOUR DANS LE NOIR (sandro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: TU VOIS LE JOUR DANS LE NOIR (sandro)   Sam 6 Fév - 19:25

J'ai couru.
J'ai failli tomber la tête la première mais je voulais aller aussi vite que mon cerveau.
J'ai couru pour arriver chez Sandro, même si il habite qu'à cinq minutes de la maison. J'ai couru parce que je pouvais pas attendre une seconde de plus. J'ai couru avec mes nerfs qui emmêlaient mes jambes.
Puis j'me suis arrêtée devant chez lui pour reprendre mon souffle. Je voulais pas non plus arriver chez lui toute fatiguée, toute décoiffée aussi. Avant de sonner, j'ai checké mes notifications Facebook Instagram Snapchat Twitter. Encore des mots de garçons, des pseudos récurrents et des pastilles rouges. J'ai pas répondu à tout ça, j'avais pas l'temps.
J'ai enfin sonné puis j'suis rentrée (la porte est jamais fermée). J'ai dit bonjour à maman Sandro et j'suis montée dans la chambre de mon copain. Toc toc, je suis rentrée et je l'ai regardé quelques secondes. Il était assis sur son lit avec des livres des feuilles et des stylos.
J'ai tout mis par terre.
Tout.
Je lui ai pas laissé le temps de s'énerver non plus, je l'ai fait avant lui. J'ai planté mon regard dans le sien puis j'lui ai crié.
— C'est toi hein? C'EST TOI? C'est toi qui leur a dit? C'est ça?
J'me suis écroulée pour m'asseoir sur mon lit. Mon corps a pas fait de bruit, tout a été étouffé par sa couette.
Et puis
J'me suis mise à pleurer.
C'était débile, j'me suis sentie nulle et je sais pas pourquoi. J'aime pas pleurer devant les garçons et les copines mais là c'est Sandro et je devrais pas réagir comme ça.
Je devrais pas lui crier comme ça dessus mais ça peut être personne d'autre que lui non?? Je sais plus quoi penser tout s'emmêle dans ma tête et mes membres deviennent chewing-gum. Un chewing-gum lourd comme une maison. Je suis à la fois molle et lourde. Mon corps coule et s'écroule.
J'enfonce mes poings dans sa couette, j'ai pas assez de force pour frapper ailleurs (et je voudrais pas le faire). Je le regarde encore avec mes yeux tout plein de buée. J'voudrais y installer des essuie-glaces pour les jours où mon cœur pleure.
Il comprend rien.
Il me regarde comme on regarde un extra-terrestre et j'ai l'impression d'être un monstre.

Parce que je lui crie dessus.
Parce que je suis pas gentille.
Parce que je parle à d'autres garçons (et qu'ils voient un peu trop de moi)

Mais je sais pas pourquoi il a fait ça. J'ai tout gâché l'année dernière et lui il le fait maintenant. Pourquoi pourquoi pourquoi.
— Pourquoi t'as fait ça?
Réponds moi, regarde moi, dis le moi. Et ment pas Sandro, je veux pas de ça.
Pourquoi
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: TU VOIS LE JOUR DANS LE NOIR (sandro)   Dim 7 Fév - 11:57

des fois moi aussi je fais semblant.
tous les samedis après-midi.
j'appelle ça "sandro fait ses devoirs".
je sors tous les livres de cours de mon placard même si je sais pas ce que c'est les devoirs à faire je les sors tous, sans exception, et puis aussi mes crayons, des fluos et des critériums. des feuilles avec des lignes et des feuilles de brouillon. comme ça, quand maman rentre dans ma chambre juste pour me faire coucou, ça la fait sourire et elle dit : c'est bien mon chéri, tu travailles bien tu vas y arriver cette année.
comme ça, elle se rend pas compte que tout ce qu'il y a dans ma tête c'est
loulou loulou loulou
en boucle interminable
et que je vais encore foirer ma seconde à cause de tout ça (que je l'aime beaucoup trop et qu'on est plein de garçons à être dans ce cas).
j'entends à peine maman qui me dit : c'est lou(...ise) que lou(...ise) est déjà dans ma chambre en train de jeter par terre tous mes cahiers et tous mes stylos. c'est pas grave ils servaient à rien de toute façon. ce qui m'embête c'est les tâches rouges sur ses joues, les larmes sur le rebord de ses yeux, et aussi qu'elle crie. fort. elle crie sur moi et je comprends pas ce que j'ai fait de mal. mon coeur fait du tambour. je réfléchis très vite et en même temps trop lentement pour arriver à trouver ce que j'aurais pu faire comme connerie.
loulou s'effondre sur mon lit et moi j'arrive pas à la toucher.
- pourquoi t'as fait ça ?
ses yeux veulent plus de moi.
loulou, loulou je la connais par coeur, je peux la réciter les yeux fermés, au présent ou même au passé composé parce que loulou, je la connais depuis toujours, j'ai eu des années pour apprendre à pas l'oublier. c'est sûr, que je l'oublierai jamais.
mais là, c'est plus loulou, pas vraiment.
alors je comprends rien.
je suis content qu'elle ait arrêté de crier. j'aime pas quand on me crie dessus, j'aimerais pouvoir crier moi aussi mais j'y arrive jamais de jamais, je suis pas un thug, ou alors rien qu'un thug en carton.
je me lève tout doucement et c'est comme si mon corps tout entier s'était transformé en bulles. je tiens à peine sur mes jambes. je vais fermer la porte de ma chambre. il y a tellement de silence, maintenant, que le bruit du loquet a l'air aussi fort qu'un coup de revolver.
je me rassois tout près de là où il y a loulou, les pieds posés par terre, sur des feuilles froissées maintenant. je prends son visage qui pleure et avec mes pouces j'essuie toutes les larmes. je nettoie ses joues du mieux possible et puis je la force à me regarder.
- je suis désolé mais je sais pas ce que j'ai fait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: TU VOIS LE JOUR DANS LE NOIR (sandro)   Lun 8 Fév - 8:20

Il dit qu'il sait pas ce qu'il a fait mais j'suis sûre qu'il ment.
Il ment parce que ça aurait pu être que lui. Les copines auraient pas pu inventer tout ça juste pour me faire peur. Non?? Et puis elles me croyaient de toute façon, y avait que Sandro qui savait que je mentais (je mens beaucoup trop).
Je voudrais bien m'énerver sur lui pour ce qu'il a fait mais j'y arrive plus. J'ai plus assez de force et puis c'est Sandro et Sandro je peux pas m'énerver comme ça sur lui c'est pas possible. J'aurais l'impression de le briser en quarante mille morceaux si je continuais à crier comme ça.
Alors je me suis calmée et mes yeux ont pris le relai.
Sandro vient essuyer les gouttes sur mes joues. Il a l'air tellement innocent qu'il m'énerve.
Il m'énerve à être tout le temps gentil.
À toujours tout accepter.
À jamais me dire Loulou arrête tu déconnes complètement j'vais finir par t'abandonner là comme une pauvre fille et t'auras plus qu'Instagram et les garçons de Snapchat.
Mais c'est pas Sandro. Il est pas comme ça. Il dit toujours tout calmement on dirait qu'il s'est jamais énervé.
Alors je me mords l'intérieur de la bouche pour éviter de m'énerver parce qu'il s'énerve pas.
— C'est toi, tu l'as dit aux copines
Et toutes mes phrases sont ponctuées de sanglots qui rendent le tout presque incompréhensible. (Y a que Sandro pour déchiffrer).
— Pourquoi tu leur as dit qu'on avait jamais rien fait tous les deux?
Je crois que j'ai lâché la bombe.
Sandro je sais tout sur lui mais je sais même pas comment il réagira maintenant. Parce qu'on a jamais parlé de ça tous les deux. Tout ce qu'on fait c'est "l'insinuer".
— Maintenant elles me prennent pour une pauvre fille
C'est vrai. Elles l'ont dit, "t'es qu'une pauvre fille Loulou". Puis elles sont parties et elles m'ont laissées comme ça, seule devant le lycée. Alors là j'ai dû faire comme si tout allait bien et j'ai fait semblant d'attendre quelqu'un qui n'est jamais venu.
Leurs paroles tournaient en boucle dans ma tête et j'me suis dit "ça peut être que Sandro et je vais le voir demain".
J'ai pas dormi et je suis venue ce matin.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: TU VOIS LE JOUR DANS LE NOIR (sandro)   Mer 10 Fév - 18:35

je réfléchis à 1000 kilomètres.
je réfléchis plus vite que les vitesses que j'ai le droit d'atteindre en voiture.
je réfléchis plus vite que quand le prof me demande pourquoi j'ai pas fait mes devoirs.
mais ça vient pas, je sais pas, je vois pas, je comprends pas ce que j'ai pu faire de mal pour que ça fasse pleurer loulou comme ça. je savais même pas que je pouvais la faire pleurer. moi, loulou, même si j'essayais, je pourrais pas lui faire de mal. je l'aime de trop pour ça. peut-être que si j'étais très énervé, à la limite, peut-être que si elle me faisait très mal, j'essaierais de lui faire la même chose. mais je reculerais au dernier moment.
je serais pas cap.
ou mon plan, il foirerait.
- c'est toi, tu l'as dit aux copines.
je comprends encore moins. je parle jamais à ses copines, presque jamais, quand on se parle avec les copines de loulou, on se dit des trucs qui sont sans importance, ou alors on est tellement bourrés que soudainement, on s'aime bien. ce que je leur dis, aux copines, ça risque pas de mettre ma loulou dans un état comme ça.
elle a l'air toute cassée.
tous les morceaux d'elle trainent sur ma moquette.
je voudrais les ramasser (la toucher) mais j'ai peur de me faire mal avec.
elle crie plus mais elle me regarde avec des yeux de serial killer, je garde mes mains posées sur mes cuisses.
- pourquoi tu leur as dit qu'on avait jamais rien fait tous les deux ? maintenant elles me prennent pour une pauvre fille.
je me mets tout de suite à rougir.
couleur : coquelicot cramoisi, sandro tout cuit.
on a jamais rien fait tous les deux. c'est vrai et c'est la première fois qu'elle le dit à voix haute. c'est la première fois qu'elle m'en parle. ça me gêne pas qu'on attende, mais ça m'embête qu'elle pose des mots dessus, de parler de ça avec elle. comme si c'était un secret, nos deux corps serrés l'un contre l'autre, un secret qui doit rester secret même entre nous deux. le dire, le souffler, ça me rappelle la plupart de nos vendredis soirs. loulou en pyjama. loulou sans son haut de pyjama et sans sous-vêtements non plus. loulou et la forme de ses seins. à force je les ai imprimés dans ma tête et dans ma main. mais c'est vrai que je connais que ça. on a jamais rien fait tous les deux.
mais j'y avais jamais réfléchi avant, jamais parlé avec quelqu'un.
c'est ça qui me donne chaud aux joues : le souvenir de la peau de loulou. l'évocation de notre vie intime dans sa voix.
je finis par dire
- c'est pas moi qui leur ai dit ça.
je regarde un peu ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: TU VOIS LE JOUR DANS LE NOIR (sandro)   Jeu 18 Fév - 9:13

Je comprends plus rien.
Je comprends pas pourquoi les copines sauraient alors que Sandro a rien dit.
Parce que je sais qu'il peut pas me mentir et là ça se voit qu'il ment pas. En plus, il est devenu rouge piment, tomate, feu rouge. Du coup ça me fait rire un peu et j'ai l'impression de décompresser en riant. Je m'en veux aussi de m'être énervée sur lui, il méritait pas tout ça et je sais même pas pourquoi ça me fait autant de mal que les copines sachent que j'ai menti. Enfin si, elles vont me prendre pour une pauvre fille, le dire à tout le monde et j'aurai plus qu'à manger seule le midi (ou avec Sandro).
Sandro j'voudrais bien lui dire "juste nous deux rois du monde" mais j'ai besoin d'avoir plein de petits puceaux excités derrière moi. Ou de plus grands aussi. Je crois que je réussirai jamais à être une bonne amoureuse pour Sandro, j'arrête pas de faire des galipettes avec son coeur.
Faudrait arrêter tout ça, les montages russes, les cris, les pleurs. Mais j'ai besoin de lui.
— Désolée, je croyais que c'était toi
Parce que non ça sert à rien de lui en vouloir plus longtemps étant donné que c'est pas de sa faute. Maintenant je me sens pas très intelligente à avoir remué le sol et tout jeter par terre. Je vais ramasser quelques cahiers que je pose sur son lit.
— Tu faisais tes devoirs?
Allez Loulou, continue à faire semblant.
J'ai ce sourire niais qui dit "je suis désolée" collé sur mon visage.
Je suis désolée de m'être énervée juste parce que j'ai honte de dire aux copines que je l'ai pas encore fait et que j'ai peur.
Je suis désolée de reprocher tout ça à Sandro alors que c'est pas de sa faute.
Je suis désolée d'être bête.
Je le regarde. Le rouge n'est pas totalement parti de ses joues, ça lui donne l'air d'un jour d'été. C'est vrai qu'on a jamais parlé de tout ça pour de vrai, comme des grands. Quand j'arrive chez lui, je lui fais des bisous, j'enlève mes vêtements puis je continue à lui faire des bisous (de grands). Sans rien demander.
— Est-ce que.. T'aurais envie de le faire?
Avec mes mains, je tourne son visage un peu vers le mien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: TU VOIS LE JOUR DANS LE NOIR (sandro)   Ven 19 Fév - 18:01

- désolée, je croyais que c'était toi.
je remets mes yeux très vite sur elle, tellement vite que ça me fait un peu mal derrière les paupières. j'ai envie de dire quatorze millions de trucs. pourquoi je leur aurais dit. pourquoi j'aurais parlé à tes copines alors que je les aime pas. pourquoi ça te fait réagir comme ça c'est pas grave à seize ans. pourquoi t'as pleuré. pourquoi t'as cru que j'avais envie de te faire de la peine ?
la vérité loulou c'est que je te reconnais plus parfois.
et je t'aime comme un fou, comme un fou, quand même.
pourquoi tu recommences déjà à rire. pourquoi tu me regardes toujours comme quand on était petits, comme ton meilleur ami. pourquoi tu me fais ça. pourquoi tu restes avec moi. pourquoi tu ramasses mes cahiers là. c'est quoi ce sourire. pourquoi j'arrive pas à te crier dessus ?
la vérité loulou c'est que tu le mériterais vraiment parfois.
mais je t'aime comme un fou, comme un fou malgré tout.
- tu faisais tes devoirs ?
je hausse les épaules.
je me tais.
je sais pas si j'ai envie de la regarder ou de parler avec elle alors je regarde ailleurs, peut-être que ça m'aidera au moins à avoir un peu un moins chaud aux joues. à retrouver de quoi faire de moi un vrai garçon. mais plus j'y pense et pire c'est. loulou partout, je l'imagine être triste à cause de moi, je l'imagine sans ses vêtements et moi pareil, je l'imagine penser à nous de cette façon, je suis en colère et je rougis encore plus alors qu'on se parle même plus.
- est-ce que ... t'aurais envie de le faire ?
ses mains ont l'air glaciales sur mon visage surchauffé.
un cocktail sandro, avec glaçons s'il vous plaît.
si je réponds tout de suite, je vais pas réussir à faire une phrase cohérente, mes mots vont trébucher les uns sur les autres. si je réponds tout de suite de toute façon, ce sera pour dire : je sais pas loulou, j'ai envie mais je veux pas le faire pour te retenir. en attendant mon coeur fait des rouler bouler à l'intérieur, y a rien qui peut l'arrêter.
- je ... je sais pas.
faire l'amour.
je trouve ça beau comme expression, c'est comme si on le fabriquait, on l'inventait, comme si c'était un résultat à atteindre qu'à la fin, on pouvait dire aux autres : regardez, le voilà, il se repose sur mon lit, on l'a fait tout à l'heure, on l'a fabriqué ensemble, c'est l'amour, voilà.
mais en vrai, je crois que je sais même pas comment on fait.
si je dis ça à loulou, elle va partir ou elle va faire semblant que c'est pas grave, j'ai bien compris maintenant. si je dis oui, allez, on sera contents tous les deux, et peut-être même qu'on fera vraiment l'amour et qu'il y aura vraiment l'amour à la fin. mais à mon avis, il y a aura toujours sandro et loulou tout pareil, et loulou ira dire à ses copines que c'est bon et voilà. une belle histoire. ils vécurent heureux et firent beaucoup l'amour.
je suis encore tout rouge, loulou me donne chaud avec les mots.
je crois que même mes genoux rougissent, et mes bras.
- tu veux ?
en disant ça je mets mes mains dans son dos, sous son t-shirt, en me rapprochant d'elle.
tout ce que tu veux. toujours. quoi que ça me fasse.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: TU VOIS LE JOUR DANS LE NOIR (sandro)   

Revenir en haut Aller en bas
 
TU VOIS LE JOUR DANS LE NOIR (sandro)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Séjour dans le Piémont: des idées?
» Un Poignard dans le Noir
» Livres Zstampés plus reconnus !
» Reekim tri ou quatri élement pour le futur ??
» Demande de recrutement éniripsa Feu Pvp/Pvm de cercle 13x

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROARING LYON :: ,, SHUT UP AND LET ME GO :: we could be immortals :: anciens rps-
Sauter vers: