ROARING LYON
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 chiens sauvages // tommy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: chiens sauvages // tommy    Ven 5 Fév - 18:56

C'est la déchéance dans ton crâne. Des putains d'sensations qui titubent les unes sur les autres, tu t'es déjà envolée vers un nouveau monde – au moins pour ce soir. Tous tes sens, ils s'imprègnent d'l'atmosphère pesante dans laquelle tu t'trouves. Entendent tes oreilles la musique forte qui crache le son ; ne voient tes yeux plus qu'un flou artistique, qu'des mouvements indistinguables, qu'des silhouettes grossièrement déformées ; ne touchent tes mains qu'le verre d'ton shooter ; goûtent tes lèvres la liqueur de coco, c'goût exotique qui t'emmène sous les tropiques ; sente ton nez poudré l'odeur d'poussière, t'as l'sang qui s'retient d'couler, bébé. Camée, Chani. Tu n't'en débarrasseras donc jamais ? Lâche coco, abandonne, elle est trop blanche pour être clean. Puis t'es même pas belle ce soir. T'as l'regard sombre, la tête qui tombe. Pourtant, tu trouves l'moyen d'sourire. Comme tu sais bien l'faire tu sais, ce sourire petit, simple, espiègle, qui en dit long sur tes intentions. Quoi, tu veux vraiment t'faire prendre sur l'bar ? Inconsciente ! Faut qu't'apprennes, Chani, à vivre comme une fille joyeuse et pas une fille de joie ! T'as remarqué l'barman qui t'zieute depuis toute à l'heure, tu l'provoques en t'mordant les lèvres, mais il n'est pas très réceptif. Alors tu changes de cible, t'adresses tes sottises à des clients en solitaire, et tu t'dis qu'il y'en aura au moins un pour t'baiser ce soir. « Promis ce s'ra pas cher », qu'tu comptes leur dire. T'as b'soin d'thunes, c'est pas ta faute. T'as plus rien. T'es plus rien. Tiens, y'a ton premier prétendant qui t'rejoins puis vous vous embrassez fougueusement. Il t'saute dessus et tu l'repousses pas, tu l'laisses même te toucher rien qu'un peu sous l'tissu délabré qu'tu portes sur l'corps. Avec un peu d'chance, dans une demi-heure vous aurez fini votre affaire. Il t'prend brusquement par le bras, et il t'force à l'suivre jusqu'aux toilettes. Tu l'suis. T'es qu'une poupée désarticulée, t'es même plus maître de toi-même. Rue paradis, ils t'ont tout pris.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: chiens sauvages // tommy    Lun 8 Fév - 14:21

Depuis tout à l’heure, il la zieute depuis le bar, où il pile la glace et renverse les bouteilles transparentes dans des verres de cristal. Lui comme aux autres, même chose, même attitude, elle se mord la lèvre, sourit, cligne de l’œil, il sait pas où elle a appris cette parade mais on dirait une biche qui tente d’imiter un chat pour se faire caresser. Il lui jette des regards fixes, elle croit qu’il la mate, il la laisser croire. Mieux vaut lui qu’un autre clébard, il en est persuadé. Pas qu’il a une grosse estime de lui, mais les autres, il les connaît. Il vient de l’Angleterre pauvre, des mst moins vite transmises que les bébés, les accouchements sous x et les copines en galère, les potes pouilleux, vulgaires au-delà du réel. La France a encore cet attachement aux valeurs séductrices, comme la drague, cet avant-goût froid avant le plat chaud. Il sait comment ça peut finir, une inattention de sa part, un petit cachet flottant deux secondes sur le dessus du cocktail, et disparu dans l’eau trouble. La biche évanouie dans les toilettes, prise par les cinq chasseurs nocturnes. Mieux vaut lui que les autres. Cette petite nana, encore toute jeune, il lui a servi son sixième verre y’a pas dix minutes. Avec un haribo rose planté sur le dessus, qu’elle a croqué dans ses dents blanches avec un sourire de louve. Elle se trémousse sous son regard, quand il aperçoit la main d’un croco qui se plaque sur ses fesses. Il lâche le shaker et attrape le plateau de pintes que la serveuse allait amener à la table. — Laisse, je m’en occupe. D’une main, il s'empare du plateau, sans quitter des yeux la mini bombe atomique qui menace de faire exploser son champi à tout instant, réduisant sa propre vie en cristaux de poussières. Ils retomberont sur la terre et feront pousser d’autres filles comme elle. Bières déposées, il se rapproche d’elle et l’attrape par le bras pour l’attirer contre lui. A voir la gueule des mecs qui la reluquent, ça sent l’amère déception : le barman est déjà dessus, fuck off. Son regard vrille le sien, à quelques centimètres l’un de l’autre. — Aucun de ces mecs paiera un centime pour te baiser, alors à quoi tu joues ? Il respecte la prostitution comme il respecte chaque femme, mais sans argent, à quoi ça rime ? Sans bénéfices, ça sent le malaise, parfum de malêtre qui émane de ses ondulations d’or.
Revenir en haut Aller en bas
 
chiens sauvages // tommy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chiens d' attaque de Nécromunda
» Donne petits chiens noirs
» Livre XXIX, traitant des remèdes des animaux sauvages.
» Conversion d'orques sauvages. Acceptable ou pas ?
» Les Jardins Sauvages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROARING LYON :: ,, SHUT UP AND LET ME GO :: we could be immortals :: anciens rps-
Sauter vers: