ROARING LYON
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 come and take a walk on the wild side. (aaron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: come and take a walk on the wild side. (aaron)   Mar 2 Fév - 13:32


        come and take a walk on the wild side
        let me kiss you hard in the pouring rain
        you like your girls insane
        choose your last words
        this is the last time
        cause you and i, we were born to die.


il fait sombre, c'est si noir. t'en frissonnes déjà. ta peau si pâle s'hérisse. tu poses tes mains sur tes bras, avec cet espoir de pouvoir te réchauffer mais tu te sens déjà sombrer dans cette noirceur. ton pouls s'emballe, tu le sens, au creux de ta poitrine, ce coeur qui s'agite. tu regardes partout autour de toi. heureusement que les lumières de la ville éclairent ton chemin. tu serais vite perdue sinon, au bord du désespoir. tu marches, t'as laissé ta bicyclette en bas de ton immeuble. heureusement, ce n'est pas très loin, tu le sais. ce chemin est si habituel, si fréquent. il est comme un rituel, comme une douce musique qui se répète encore et encore. t'as froid. il faut dire que t'es pas beaucoup habillée sous ton grand manteau. un mince débardeur, ce pantalon à carreaux si large que ton corps frêle se perd dedans. tu continues d'avancer mais t'es à peine à mi chemin que tu suffoques déjà. alors tu te mets à courir. c'est pas grave si tu tombes, tu sais qu'il sera là pour te relever au final. tu t'arrêtes net devant la grande porte du bâtiment, tu reprends ton souffle. tes doigts fin composent le code de ta libération et plus lentement tu te hisses vers la délivrance. la clé au creux de ta main, tu l'enfonces doucement dans la serrure. tu as quelques secondes d'hésitations. et s'il n'était pas seul ? ce n'est pas comme si ce n'était jamais arrivé après tout. mais il sait, il est au courant que tu as juste besoin de sa présence. tu laisses ton manteau dans l'entrée et referme la porte aussi silencieusement que tu l'as ouvert. c'est le silence total. seul les lampadaires de la rues éclairent l'appartement. tu traverses les pièces, elles ne sont pas si nombreuses. tu restes là quelques minutes, appuyée contre l'encadrement de la porte. tu regardes cette silhouette, cette ombre sous tes yeux et ça va déjà mieux. tu te glisses sur la pointe des pieds derrière lui, contre lui. ton souffle s'écrase dans sa nuque. il sent bon aaron. il sent le savon mélangé à l'odeur du cambouis. ton bras glisse lentement sur sa taille, l'autre se loge contre ta joue. tu ne peux pas fermer les yeux tout de suite. tu le contemples, comme toujours. ses cheveux si courts, sa nuque si douce, tu sens sous tes doigts sa poitrine qui se soulève, signe d'un sommeil probablement profond. « t'es beau. » te contentes-tu de murmurer contre son oreille. tu sais qu'il ne sera pas étonné de trouver là. c'est une vieille habitude. depuis le début, depuis toujours.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: come and take a walk on the wild side. (aaron)   Mar 2 Fév - 21:11

le sommeil te prend aux tripes, il t'assaille, t'empêche de penser pour finalement t'enfermer dans cette merveilleuse boite à rêve. tu finis pas arrêter de lutter, tu te laisses faire, machinalement et tu t'endors. tu fais pas attention, tu t'es glissé dans ton lit et maintenant tu t'endors. des heures plus tard, tu n'entends rien, tu ne fais même pas attention aux bruits dans l'appartement. à la clef qui tourne dans la serrure, la porte qui s'ouvre, la présence au bord de ton lit, la présence dans ton lit. tu émerges, lentement, paisiblement, tendrement. tes yeux s'éveillent, ton cerveau suit le même chemin quand une douce voix te réchauffe la nuque. le souffle te parcours, les mots t'encerclent et t'as l'impression de vivre le plus beau des réveils. tu sens ses doigts le long de ton torse, ses cheveux qui chatouillent ton dos et sa peau qui s'échauffe contre la tienne. « ma beauté ... » murmures-tu tout doucement, la voix rauque, chaude, saccadée et faible d'avoir peu parlé pendant ces dernières heures. tu t'étires délicatement avant de poser tes mains sur les siennes, tu en portes une à tes lèvres tout en souriant. tu l'embrasses, tu divagues, tes lèvres embrassent chacun de ses doigts avant de la reposer contre toi. tu finis par te retourner dans le lit, tu lui fais face et tu l'admires, tes yeux s'adaptant lentement à la pénombre. la lumière de la rue éclairant patiemment son visage. « tout va bien ? » lui demandes-tu simplement, pas surpris de sa présence, pas dérangé de sa présence, juste apaisé. simplement et complètement apaisé qu'elle se trouve ici, comme le calme après la tempête, comme une ville après avoir subie la plus terrible des tornades. comme toi. andrée, ou cette perle le rare qui le don d'apaiser, de te sentir différent, elle n'a même pas besoin d'ouvrir la bouche pour te rassurer. elle a ce don qu'elle exerce sur toi. ce n'est pas une simple amie, ce n'est pas une simple amitié, c'est beaucoup plus que ça. tu ne pourrais pas vivre sans sa présence. lorsqu'elle a fait son road trip, t'as failli tuer tout le monde, façon de parler. des doigts se fraient un chemin jusqu'à son si doux visage, tu le frôles, lentement, remettant une de ses mèches en place avant de t'avancer un peu plus vers elle. tu colles ton corps contre le sien, tu n'as aucune peur avec elle, tu n'as aucun préjugé aucune action prédéfinie si ce n'est l'amour que vous partager. cet amour qui résulte d'une amitié si forte qu'elle a dépassé son origine. tu fermes les yeux, t'approches encore avant de fourrer ton visage dans son cou. tu t'abaisses un peu, te colles un peu plus et respires sa si douce odeur tout en posant tes mains sur ses hanches. tu respires son odeur, elle t’ensorcelle et tu ne peux que fermer les yeux pour apprécier.  « tu es magnifique toi » commentes-tu, te rappelant enfin de sa voix venant te réveiller, comme un rêve te revenant en pleine face, comme la réalité te rattrapant.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: come and take a walk on the wild side. (aaron)   Mer 3 Fév - 0:10

c'est une vieille habitude présente depuis presque toujours. la première fois, c'était après une soirée. t'as pas eu le coeur d'affronter ça toute seule. et lui, il a juste voulu te protéger. comme toujours. sans forcément avoir une arrière pensée. il se moquait bien de savoir que c'était une peur d'enfant, une peur absurde. qui a encore peur du noir de nos jours ? toi, andrée. il voulait juste te rassurer, t'apaiser, te détendre mais surtout te protéger. dans le fond, t'es toujours cette gamine qui serrait fort sa veilleuse dans ses bras. et ce soir, c'est lui que tu entoures. tu l'entends murmurer quelque chose d'à peine audible. mais tu comprends immédiatement. tu l'embrasses tendrement derrière l'oreille. « rendors toi. » tu n'es pas là pour perturber son sommeil mais comme toujours il n'en fait qu'à sa tête. aaron vaudeville, ce rebelle au coeur si tendre, à l'âme si douce. sa voix est belle, pure et si masculine qu'elle te transporte au milieu de ses rêves. tu t'apprêtes à fermer les yeux pour le rejoindre mais il se retourne. il est si doux, ses mains sont si chaudes et contraste avec la fraîcheur que tu as ramené de l'extérieur. tu secoues la tête pour seule réponse quand il demande si tout va bien. tu t'abstiens de lui dire que tout va mieux maintenant. tu lui fais comprendre quand ton regard croise enfin le sien. ses petits yeux, cette intensité. tu n'arrives pas à t'en détacher. c'est trop dur de lâcher une telle merveille. tu esquisses un sourire en le sentant replacer une mèche de tes cheveux. tu les as souvent devant les yeux, c'est une de ses manies à aaron. il dégage toujours ton visage. quand vos corps se rapprochent, tu passes instinctivement une jambe autour de lui. tes jambes s'emmêlent aux siennes. ton débardeur se relève quand ses mains se posent sur tes hanches. tu frissonnes déjà, ou à nouveau. « dis pas de bêtises. » souffles-tu en posant ton doigt sur ses lèvres. puis tu caresses ses cheveux, doucement, tendrement. « t'es tellement paisible quand tu dors. » fais-tu remarquer, l'air de rien. t'as toujours admiré ces traits détendus quand il dort. il est tellement différent du aaron de jour. toujours sur les nerfs, en perpétuel contrôle de lui même, de sa colère. tu souris sans pouvoir parvenir à le lâcher des yeux. t'embrasses le bout de son nez. « t'as le droit de me mettre dehors un jour tu sais. » dis-tu avec amusement. t'abuses probablement peut-être un peu, mais c'est plus fort que toi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: come and take a walk on the wild side. (aaron)   Mer 3 Fév - 18:40

tu fermes les yeux, mais tu ne peux décidément pas te rendormir, tu ne peux pas fermer les yeux tout de suite. tu as besoin de la voir, de la regarder, de l'observer, de la sentir, de la prendre dans tes bras. alors tu ne dis rien et tu te retournes simplement dans le lit. tu te laisses aller contre elle, ta tête retrouvant une place qu'elle connait si bien. ses jambes s'enroulent autour des tiennes et le froid vient t'éveiller doucement.  ca te fait frissonner et t'apprécies, trop, bien trop. l'odeur de la belle blonde t'enivre et tu ne peux que sourire. il vient se dessiner le long de tes lèvres. tu remontes ton regard sur elle, la contemplant avec passion, parce qu'andrée, c'est une passion à elle toute seule. elle est de celles qui font chavirer ton coeur bien trop facilement. elle sait exactement comment faire avec toi, comment procéder, comme si elle avait eu le manuel, et qu'elle l'avait étudié attentivement pour mieux te cerner. « je ne dis jamais de bêtise ... » souffles-tu, simplement. ta voix reste basse, comme si tu ne voulais pas casser le moment, comme si le silence devait régner avant tout. « et c'est pour ça que tu viens me contempler dans mon sommeil. » ses lèvres s'approchent, se déposent délicatement sur le bout de ton nez pendant qu'un sourire se dessine toujours un peu plus le long de tes lèvres. son regard est perçant, il t'enveloppe et te protège. t'as déjà entendu ça quelque part, d'une autre personne, une autre personne qui compte bien trop pour toi. cassie. tu fermes les yeux, doucement, lentement, et tu les gardes fermés avant de fourrer ton visage dans le cou de la demoiselle, une seconde fois. comme pour te protéger des mauvaises pensées, des souvenirs trop encombrants. parce qu'andrée c'est ça, c'est ta protection, c'est ton ange. c'est cette personne qui a croisé ta route et qui n'a plus jamais changé de chemin, c'est cette personne pour qui tu donnerais beaucoup. c'est plus qu'une forte amitié. tes lèvres s'écrasent dans son cou, remontant vers sa clavicule puis redescendant légèrement pour aller jusqu'à la naissance de sa poitrine. tu t'attardes, peut être un peu trop, pendant qu'une de tes mains se fraie un léger chemin sur ses hanches, remontant un peu plus et entrant en contact avec sa peau dénudée. tu frisonnes, tu t'électrises, tu rayonnes. simplement. tu ne la provoques pas, tu ne la chauffes pas, non, t'as juste besoin de ça, c'est juste naturel, trop naturel. on ne te comprendrait pas. personne ne te comprendrait, si ce n'est ta andrée. ton visage s'écarte un peu, la laissant respirer alors que tes doigts se permettent de tracer de légers cercles sur sa peau douce. « si je t'ai donné un double des clefs, ce n'est pas pour qu'il fasse joli sur ton porte-clefs. c'est pour que tu t'en serves, quand tu veux andrée. » parce que si elle a besoin de toi, tu dois être là, même si c'est en pleine nuit, surtout si c'est en pleine nuit. tu connais sa peur, tu sais qu'elle n'aime pas ça, qu'elle a besoin de toi dans ces moments et tu t'en voudrais tellement de ne pas présent pour elle à cet instant. alors non, tu ne lui diras jamais non, tu ne lui demanderas jamais de partir.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: come and take a walk on the wild side. (aaron)   Jeu 4 Fév - 10:35

pourquoi toujours suivre le même chemin ? emprunter la même voie, encore et encore. tu ne saurais mettre de mots exacts sur ce qui te conduit toujours aussi. est-ce la proximité de son appartement ou le simple fait qu'il serait capable de tout abandonner juste pour te consoler, te voir sourire. tu n'en sais rien, ou plutôt tu ne veux pas vraiment le savoir. c'est plus simple parfois de ne s'avouer qu'une part des choses. tu sais parfaitement que tu aurais pu faire la même chose avec sacha, ce n'est pas comme si tu ne l'avais jamais fais. pourtant t'es là ce soir, dans ce lit qui n'est pas le tien, dans ces bras qui te connaissent si bien. tu le regardes avec ces yeux brillants qu'il connait bien. tu l'écoutes et bien sûr tu ne peux t'empêcher de sourire. c'est vrai qu'il ne dit jamais de bêtises aaron, enfin pas sur des sujets comme ca. t'hausses juste les épaules. t'aimes pas parler de toi, pas parce que tu manques d'une certaine confiance, juste parce qu'à force de te focaliser sur la beauté des autres, tu t'oublies toi même. tu acquiesces. « il est si paisible ton sommeil. » tu l'envies un peu pour ça. tu aimerais te perdre toi aussi dans les rêves, mais tu n'y parviens pas quand tu es seule. c'est toujours la même angoisse. tu sens alors ton pouls qui s'emballe en sentant son souffle s'écraser contre ta nuque. ton dos se cambre instinctivement, comme un réflexe. les yeux clos, tu tends ton corps. tu ouvres chacun de tes sens. ses mains chaudes te transportent ailleurs. tu soupires. déjà. tu poses une main au creux de son dos, toi aussi tu fais des formes avec ton doigts. ça t'apaise. quand tu rouvres les yeux, tu captes son regard qui s'attarde sur tes lèvres. tu connais déjà le scénario par coeur. tu sais comment les choses vont déraper encore et toujours. « promets moi qu'un jour tu diras stop... » murmures-tu comme si le silence était de rigueur, comme si tu voulais être sûre que personne ne puisse t'entendre à part lui. tu lui dis ces mots avec le regard brillant. tu lui demandes une promesse, celle de tout arrêter le jour où vous serez trop proches du soleil. bien avant que vous ne brûliez vos ailes. tu décolles alors tes épaules du matelas pour te redresser dans le lit. tu retires ce débardeur trop encombrant. tu croises tes bras sur ta poitrine en sachant parfaitement que sous cet angle, il ne peut voir que ton dos et tes cheveux qui s'écrasent en cascade sur tes épaules. c'est sur lui que tu te rallonges, prise par cet élan de passion, tu plaques tes lèvres contre les siennes. c'est assez bref. tu le regardes à nouveau, tes yeux lui disent que t'es désolée, que tu ne devrais pas mais c'est plus fort que toi...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: come and take a walk on the wild side. (aaron)   Jeu 4 Fév - 23:07

c'est vrai que tu dormais peu, trop peu, mais lorsque c'était le cas, tu étais plutôt calme, paisible, comme une ville désertée. tu te laissais allé et ne pensais plus à rien. c'était d'ailleurs le seul moment où une telle chose était possible. tu l'observes et tu approuves d'un signe de tête. « c'est parce que ma vie ne l'est pas. » souffles-tu simplement et elle était au courant. elle connaissait absolument tout de ta vie, bien trop de choses et en même temps pas assez. elle savait que tu avais des petits soucis avec l'autorité, avec tes pulsions, avec toutes ces choses qui bercent que trop ton quotidien. des fois, t'as juste envie de t'énerver, de frapper, de te défouler et dans ces moments, tu peux devenir réellement dangereux. andrée t'as déjà vu comme ça, et elle ... elle, c'est ton beau bijou. ta perle. celle qui te réchauffe mais aussi celle qui t'apaise, de relaxe, te calme, parce qu'elle a ce don. le don de savoir comment y faire avec toi. peu de personne ont pris le temps d'apprendre à te connaître, peu de personne ont tenté de savoir comment faire et ta famille en fait parti. finalement, andrée, c'est un peu cette famille que tu as choisi, celle qui t'accepte comme tu es et qui ne te laisse pas sur le côté. mieux, celle qui t'aide. tu restes allongé dans le lit, pendant qu'elle se dégage lentement, avec une douceur extrême. elle te demande de promette, de jurer quelque chose dont tu serais tout simplement incapable. tu ne pourrais pas lui dire non.  « non. » ta réponse est simple, franche, honnête, tu ne passes pas par quatre chemins. non, tu ne peux pas lui promettre, tu ne peux pas la satisfaire, pas sur cette demande si spécifique, si princière. elle se défait de ton emprise, de tes pupilles foncés et se tourne. tu observes la courbe de ses cheveux, mieux la courbe de son dos maintenant découvert. tu pourrais retracer chacun de ses traits les yeux fermés tellement tu les connais par coeur, tellement tu les chéris. elle finit par revenir contre toi, tout contre toi et c'est son regard qui en dit non. finalement, c'est peau contre peau que vous vous perdez ensemble, que vous êtes entraînés dans une danse intense et charnelle.

tu respires, longuement, tu reprends petit à petit ton souffle. ta main se perd dans sa chevelure pendant que l'autre caresse lentement son dos, refaisant le chemin de sa colonne vertébrale. tu la dessines tout en reprenant tes esprits. encore une fois, c'était plus qu'intense, c'était juste, c'était droit, c'était tout ce qu'il y a de plus normal. sans interdit, sans doute, juste elle ... elle et toi. ensemble. « tu veux te reposer ? » lui murmures-tu, toujours sur ce ton si bas, malgré les évènements qu'ils viennent de se passer. vous l'avez pourtant cassé ce silence, vous l'avez détruit pour maintenant le recomposer, docilement. t'as pas envie de sortir de ton lit, t'as pas envie de t'enfuir, t'as juste envie de rester à ses côtés, ici, elle contre ton torse, ses cheveux te chatouillant. toi, t'es réveillé maintenant.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: come and take a walk on the wild side. (aaron)   

Revenir en haut Aller en bas
 
come and take a walk on the wild side. (aaron)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [famille Whealer] you're gonna be my favourite game.
» Kingdom of Wild Side, une nouvelle guilde alliée? [acceptée]
» 東方茨歌仙 ~ Wild and Horned Hermit
» Super wild card super nintendo pal 24 Mo
» Halloween / Zombie Walk

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
ROARING LYON :: ,, SHUT UP AND LET ME GO :: we could be immortals :: anciens rps-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: