ROARING LYON
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i believe, i believe there's love in you (maxhieu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: i believe, i believe there's love in you (maxhieu)   Dim 31 Jan - 20:45


i believe there's love in you
Il venait de se réveiller, allongé dans sa chambre à lui seul. Seul dans ce lit, trop grand d'ailleurs. Il avait une impression, il avait cette impression qui le brisait : ça se terminait de plus en plus, eux et lui. Il s'éloignait lui-même de ceux qu'il aimait, et c'était complètement stupide de faire ça. Parce qu'ils étaient ceux qui l'aidait à rester debout, à encore rester debout du moins. Il avait posé son regard sur le réveil. Il était cinq heures du matin, il ne s'était jamais réveillé à cinq heures du matin en temps normal, quand il n'était pas stressé ou alors qu'il ne faisait pas de cauchemars. Il était stressé, cette fois-ci, parce qu'il avait l'impression que son pire cauchemar allait se réaliser s'il continuait à partir, à s'éloigner. Alors il avait finit par se redresser, il avait passé ses mains dans ses cheveux absolument pas coiffés pour tenter de les remettre en place et il s'était levé, dans son pyjama orange et bleu, et il avait ouvert la porte qui menait au couloir. La maison était encore endormie, en même temps personne ne se levait aussi tôt et ça ne l'étonnait même pas. Il n'avait pas prévu que quelqu'un soit debout, de toute façon, alors il se décida à traverser le couloir pour entrer dans la chambre de Matthieu. Il avait prévu ça par contre, d'aller le voir lui et pas les filles. Il le rassurait, et il était bien le seul. Même s'ils se disputaient souvent, c'était toujours lui qu'il courrait voir en premier. Refermant la porte doucement derrière lui dans la chambre sombre, il finissait par marcher calmement jusqu'au lit avant de monter dessus, grimpant assez calmement sur son copain officieux pour finir par mettre son visage dans son cou. « Réveille toi Mattou.. » Il avait parlé doucement. Il voyait pas s'il était éveillé ou endormi, mais il le voulait réveillé dans tout les cas. S'asseyant sur le bassin du jeune homme, il allongeait ses bras en posant ses mains sur les joues du garçon, gardant son visage dans le cou de celui-ci. Son odeur était la meilleure odeur qu'il pouvait sentir, en réalité, il avait toujours l'impression qu'il pouvait tout faire quand il sentait l'odeur du jeune homme. Relevant son visage, il finit par poser ses lèvres contre celles de Matt. Il savait qu'il puait probablement de la gueule parce qu'il s'était pas lavé les dents, mais il s'en foutait et Matt avait l'habitude, depuis le temps. Posant de nouveau sa tête contre son épaule, il soupirait. « J'ai fais un cauchemar. » Pauvre petit garçon, il savait qu'il allait lui remonter le moral, alors il se permettait de lui dire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: i believe, i believe there's love in you (maxhieu)   Lun 1 Fév - 9:51

les services de nuits, ce sont les plus pénibles. ce que tu détestes faire et pourtant, on te laisse jamais le choix. et c'est souvent à des heures pas possible que tu traines ta carcasse jusqu'à l'appartement. généralement, tu te couches quand le soleil commence tout juste à se lever mais cette nuit, t'as réussi à convaincre ton collègue de prendre la relève. dans ta profession, tu enchaînes les services de nuits trois fois par semaines, deux fois par mois. du coup, forcément, la troisième nuit, t'es à bout. d'autant plus que tu ne fais rien d'intéressant sinon appréhender quelques ivrognes, coller quelques amendes et avertir la fourrière lorsqu'un véhicule est à déplacer. aux alentours de trois heures, tu pousses la porte de l'appartement en douceur. t'as pas l'courage de manger quoi que ce soit et tu préfères sauter la case douche pour te rendre directement à ta chambre. t'y entres sans allumer la lumière, tu la connais par coeur. tu te débarrasses de tes vêtements, tu enfiles un vieux marcel qui traine et tu t'enfiles sous la couette. tu mets pas trois secondes avant de t'endormir et puis, brusquement, y a une pression sur ton bas ventre. tu piges pas, c'est pas dans ton rêve, et puis, y a cette voix qui te réveille "réveille toi mattou.." c'est cet imbécile de max, tu sais ? celui que t'aimes à en crever. tu sais même pas pourquoi t'ouvres les yeux, tu sais déjà la tronche qu'il a à force de penser à lui. ses mains sur tes joues, ça t'arrache un sourire, tu poses tes mains sur ses poignets et tu grognes. t'es fatigué, t'as pas même envie de causer. et puis, y a ce baiser... celui qui pue le vieux couple. celui qui pue la routine. celui sans dentifrice, qui signifie que votre relation a passé la phase "lune de miel" où vous seriez capable de vous lever une heure avant pour vous brosser les dents histoire de faire croire que votre haleine est toujours fraîche. tu te plains même pas, t'aimes ça, savoir que vous êtes posés dans une relation plus stable qu'éphémère. t'ouvres pas plus les yeux, tu le laisses reprendre "j'ai fais un cauchemar." et tes mains qui passent sur son dos, tu le connais si bien. elles y prennent place tandis que son visage se calfeutre dans ton cou. tu souris en coin, parce que c'est d'un naturel presque agaçant. sauf que toi, toi t'aimerais plus que ça... y a cette bague, dans le tiroir de ta commode. tu ravales tes pensées, tu veux pas songer à tout ça, pas maintenant. t'as la tête dans les choux et t'as pas l'esprit à poser ton genou à terre. pourtant, c'est la première fois depuis longtemps que tu te retrouves enfin seul avec lui. tu n'hésites pas à le lui faire remarquer d'ailleurs "s'il faut attendre que tu fasses des cauchemars pour t'avoir rien qu'à moi... va falloir que je fasse travailler ton subconscient à coup de films d'horreur." tu dis ça, tu dis rien. t'es juste vexé qu'il s'éloigne. parce que max, il est à toi. comme ta soeur, mais c'est différent. parce que max, il est à toi... rien qu'à toi ! et ça t'rends dingue de savoir qu'il sort, qu'il voit du monde. tu penses aux lèvres qu'il embrasse et tu trembles. "viens sous le duvet, que je puisse au moins obtenir une compensation à te réconforter lorsque tu fais des mauvais rêves." et tu le pousses, légèrement. tu veux juste sentir sa peau contre la tienne, son corps contre le tien sans un énorme duvet pour vous séparer.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: i believe, i believe there's love in you (maxhieu)   Lun 1 Fév - 18:22


i believe there's love in you
Ses mains passent dans son dos, dans le fond il aime ça Max parce qu'il se sent un peu plus possédé par Matt, dans ces moments-là. Il se rend compte qu'il l'abandonnera pas, pas encore. Et c'est ça qu'il aime quand il est avec lui, même si souvent ils finissent par se hurler dessus alors que ça commençait bien. Il n'était pas d'humeur à hurler, de toute façon, pas ce soir-là. Il voulait seulement ses baisers, ses câlins, il voulait être rassuré et il voulait qu'il lui dise qu'il partirait jamais. Il comprenait pas pourtant comment il avait pu s'enticher à ce point de son meilleur ami, alors qu'auparavant il était en couple avec sa sœur. Il comprenait pas que c'était ses doux baisers, sa voix, ses lèvres, son odeur, lui tout entier qui le faisait tomber amoureux un peu plus à chaque fois. C'était justement ce qui le différenciait tant de Racha et Cloé, elles deux n'avaient pas cette chose qui faisait que même s'il s'éloignait de plus en plus, à chaque fois qu'il entendait leur voix, il retombait amoureux. Il se disait souvent que plus il le faisait rire, plus il était sûr qu'il resterait amoureux, mais plus il entendait son rire et plus c'était lui qui s'attachait. Ses mots font grimacer Max. C'est vrai, ça fait longtemps qu'ils se sont pas retrouvés tout les deux, seul à seul. Sauf ces autres fois, où il rentrait tard ou quelques jours après être sorti, et il lui demandait où il était passé, et il répondait pas. Parce qu'il avait pas la tête à s'engueuler avec Matt, pas toujours. Et au final il finissait quand même par lui gueuler dessus, à la longue c'était blessant. « J'ai pas fais ce genre de cauchemars avec des monstres et des méchants, Matt.. » Il soupire, il passe ses doigts dans les cheveux bruns de son amoureux au passage. Amoureux, oui, parce qu'il l'aime comme un gamin en réalité. En un peu plus sauvage et un peu plus électrique, mais il est amoureux de lui comme ça. « J'ai peur de te perdre.. » Il se sent légèrement poussé, il a pas vraiment écouté les mots de Matt mais il comprend ce qu'il veut, comme directement. Il le connaît assez bien, de toute façon, même s'il parlait pas il pourrait le comprendre. Se mettant sous la couverture, Max finit par se mettre contre Matt, le regardant attentivement. Il se rendait encore compte à cet instant d'à quel point il pouvait l'aimer, même dans le noir. Il passait ses mains sous le haut du garçon en reposant son crâne contre lui, c'était ce genre de contact qui le faisait se sentir beaucoup mieux, parce qu'il avait l'impression d'être invincible quand il était avec lui. « Je t'aime. Je t'aime très fort même. » Il a l'air d'un gosse, mais il est fatigué aussi. C'est pas comme ça qu'il est, habituellement. Mais la fatigue et la peur de perdre Matt en rajoutait encore plus sur ce compte-là.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: i believe, i believe there's love in you (maxhieu)   Mar 2 Fév - 13:41

tu le laisses faire, finalement, toujours. c'est lui qui décide quand, où et pourquoi. il s'éloigne, il revient. et toi, toi t'es incapable de fermer tes bras, d'avancer autrement, d'envisager la suite sans lui. tu l'aimes ? ça oui, tu l'aimes. mais tu devrais pas, c'est pas normal, c'est pas logique. comme avec ta soeur, tu laisses ton coeur prendre le pas sur ta raison et t'en oublies les indices, les obstacles. tu t'en moques de partager le même sang que ta soeur, tu l'aimes quand même. max, il peut partir, revenir, fréquenter ta soeur et s'afficher avec elle devant toi, tu ne cesseras pas de l'aimer non plus. mais tu souffres, ça oui. parce que t'es pas indolore, t'es pas protégé, t'es pas surhumain. en silence, c'est plus simple, plus classe et ça dérange moins. tu ne pleures jamais, pas ton genre. et puis, pourquoi devoir systématiquement se mettre à chouiner lorsqu'on est triste. non, toi, tu souffres en silence, dans le noir, à l'ombre de ta chambre. quelque part entre tes abysses et les siennes. comme si finalement, tu n'appartenais qu'à eux, pas à toi. alors tu le laisses, toujours, revenir. et il s'installe, il prend de la place mais exactement là où il faut pour que tu sentes bien. et ses mains dans tes cheveux, tu en ronronnerais presque lorsque tu l'entends ajouter à voix basse "j'ai pas fais ce genre de cauchemars avec des monstres et des méchants, matt.. j'ai peur de te perdre.." ça tu le sais, mais ça te fait du bien quand tu l'entends te le dire. alors tu souris, dans le noir, il ne le remarquera même pas. tu laisses tes mains sur son dos, même lorsqu'il passe enfin sous la couverture tu ne coupes aucun contact physique avec lui. tu ne bouges pourtant pas, tu restes tranquillement allongé à le laisser gigoter comme il l'entend. parce que c'est l'histoire de ta vie... toi qui l'attend. t'as beau être épuisé par ta journée, tu pourrais rester éveillé toute la nuit lorsque tu sains sa main sur ta peau, sous ton t-shirt. ton bras l'accueille et ton épaule l'embrasse. t'es là, les yeux plantés au ciel, à te demander si l'instant ne serait pas idéal pour suggérer le mariage. "je t'aime. je t'aime très fort même." et tu te dis qu'il n'y aurait pas de meilleur instant... pourtant, tu te retiens, parce que t'as peur de sa réponse, de sa réaction. parce qu'il t'aime mais pas comme tu l'espèrerais. et puis, t'es qui pour le juger puisque t'aimes aussi ta soeur. tu roules des yeux, en silence. tu laisses planer un instant ce moment dans l'air et tu le savoures. tu le savoures parce qu'il pourrait prendre fin dans la seconde qui suit et que tu pourrais le perdre, les perdre tous. puis finalement, tu articules, sur un ton assez sec "si tu t'éloignais moins, tu ne risquerais jamais de me perdre." c'est d'une logique implacable. plus il s'en va, plus il pourrait ne jamais revenir. toi, tu en es conscient, mais lui, le sait-il seulement ? au fond, tu sais qu'il s'en moque parce qu'il est convaincu que tu ne changerais jamais de direction. les vents peuvent tourner, tu n'es pas une girouette et max l'a compris. alors il part, parce qu'il sait qu'il pourra toujours revenir vers toi et quelque part, ça te fait souffrir bien plus qu'il ne l'imagine. "mais je t'aime aussi, max." parce que t'as besoin de les dire plus que t'as besoin qu'il les entende, ces mots-là. tu l'aimes ? ça oui, tu l'aimes...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: i believe, i believe there's love in you (maxhieu)   

Revenir en haut Aller en bas
 
i believe, i believe there's love in you (maxhieu)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shooting Love 2007 (Naomi) Exzeal & Shmups Skill Test
» Jim carrey (What is love)
» love and hate
» Love Calculator
» [Vidéo] E.L.A. in Love at First Byte à voir absolument !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROARING LYON :: ,, SHUT UP AND LET ME GO :: we could be immortals :: anciens rps-
Sauter vers: