ROARING LYON
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 (r) un p'tit coin tranquille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


(r) un p'tit coin tranquille  Empty
MessageSujet: (r) un p'tit coin tranquille    (r) un p'tit coin tranquille  EmptyJeu 28 Jan - 20:53




baptiste, jules et louis


,, un p'tit coin tranquille ''

louis avait une faim de monstre. son ventre gargouillait depuis trois heures de l'après-midi. il n'avait eu le temps que d'attraper un café à la cafétéria, rien d'autre. il était en forme, ça c'est sûr, mais le mal qui l'envahissait ne voulait pas partir. dans le métro, c'est à peine si ces voisins lui accordèrent un regard étrange lorsqu'ils entendirent son estomac geindre de douleur. louis s'était d'ailleurs retenu de les regarder à leur tour, les sourcils levés et leur cracher un : quoi ?. à la place, il avait serré les poings jusqu'à la sortie de métro. ils n'avaient donc jamais entendu un ventre grogner dans leur vie ? c'est fou ce que les gens pouvaient être froid lorsqu'ils se retrouvaient tout seul au milieu d'une foule. louis, il était froid, et il l'assumait, c'était même fait exprès. il aimait bien faire le dur, froncer des sourcils dans n'importe quelle direction, marcher vite et s'écarter des gens venant d'en face au dernier moment. et j'en passe.
arrivé devant la porte d'entrée du bâtiment, lou jette un coup à l'appartement. il y a quelqu'un, la lumière est allumée dans la cuisine. il doit bien être huit heures. le journaliste n'avait pas du tout compter son temps de travail aujourd'hui. et dire qu'il était pas payé pour ses heures supplémentaire... parfois il se demandais pourquoi s'emmerder autant pour si peu. le brun escalada les escaliers deux par deux. il s'arrêta un moment le temps de chercher ses clés et de reprendre son souffle. les voilà. il peut enfin ouvrir la porte de la colocation. n'ayant même pas la force d'aller dans sa chambre, il laisse glisser son sac en bandoulière et enlève ses chaussures avec ses pieds. blasé mais pressé, il se dirige vers la cuisine. une douce odeur vient lui titiller les narines. il respire un coup, dégustant l'air parfumée comme les dieux de l'olympe. oh mon dieu, ça sent super bon! c'est quoi ? pas un bonsoir, rien, mais une question, comme si sa vie en dépendait. louis s'en fout lorsqu'il reconnait le dos de jules. d'habitude, il est rancunier et plutôt désagréable avec lui, mais ce soir l'appel de la faim était trop forte. louis se rapprocha du jeune blond, les yeux plein d'espoir. peut-être qu'il restait quelque chose de son plat. salut jules. ce n'st qu'en voyant son visage qu'il ne le salua.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


(r) un p'tit coin tranquille  Empty
MessageSujet: Re: (r) un p'tit coin tranquille    (r) un p'tit coin tranquille  EmptySam 30 Jan - 14:20



❝Louis x Baptiste x Jules❞

   ♡ un p'tit coin tranquille

Une journée banale, ennuyante, la totale en faites. Les cours étaient longs, peu intéressants et puisqu'il était seul, Jules avait même faillit s'endormir à plusieurs reprises. Ses yeux s'étaient fermés tout seuls et il se reprenait à chaque fois que le micro de son professeur merdait et créait un horrible son. Au boulot, il n'y avait eu presque personne, quelques gosses qui achetaient des bonbons, rien de plus. Au moins il n'avait rien eu à faire de ses quelques heures de travail hormis ranger des objets dans les rayons de la supérette.
Sa journée termminée, il ne prit même pas la peine de se rendre dans le jardin où il allait chaque soir, il voulait simplement rentrer à l'appartement et ne plus rien faire. Juste rester tranquillement installé dans le canapé devant un quelconque match de basket, ou d'un autre sport. Dans le métro, il ignora complètement les autres personnes autour de lui, il avait ses écouteurs dans les oreilles, écoutant une quelconque musique qui le faisait bouger la tête en rythme. Jules ne regardait personne, ses yeux dans le vide au travers de la vitre du métro, laissant son regard passer sur chaque facade de boutique sans pour autant réellement se concentrer sur ceci, la preuve étant qu'il n'a même pas retenu le nom d'une seule de ces boutiques, ni même la couleur d'une des facades. Quand il sortit du métro, il marcha quelques minutes, les mains comme toujours dans les poches. Une fois face à son immeuble, il remarqua qu'il n'y avait aucune lumière dans l'appartement, aucun des gars ne devait être rentré. Au moins il n'allait pas être dérangé pour le moment. Il entra dans l'immeuble et prit l'ascenseur pour rejoindre l'appartement où il vivait depuis quelques semaines en colocation avec Louis et Baptiste. Le jeune étudiant déverouilla la porte de l'appartement avant de s'engouffrer dans son domicile, se débarassant de son sac, de sa veste et de ses chaussures dans l'entrée. Il avait faim, mais pas au point que son ventre ne fasse des siennes et heureusement. Jules se rendit donc dans la cuisine pour commencer à préparer un truc à manger. Pour le moment il ne savait pas encore s'il allait aussi faire un truc aux gars, il verrait une fois le moment venu, en l'occurrence une fois que l'eau se serait mise à bouillir. Dans un élan de gentillesse, il mit suffisamment de pâtes pour toute la colocation. Jules finit par préparer de la  bolognaise et ce fut à ce moment là que la porte de l'appartement s'ouvrit puis se referma. Le garçon entendit donc des pas puis rit quelque peu en entendant une voix, celle de Louis, il n'était pas dur de différencier sa voix de celle de Baptiste de toute manière. « Des pâtes bolognaises. » Il tourna la tête vers l'entrée de la cuisine en l'entendant arriver. « Salut Louis. » Il vit à ce moment là les yeux pleins d'espoirs du garçon ce qui le fit sourire en coin. « La cuisine est libre, tu peux te faire à manger. Moi j'ai tellement faim que je pense que je vais manger tout ça. » C'était presque absurde que quelqu'un puisse manger tout cela, mais il voulait taquiner, en quelque sorte, son colocataire, chose qu'il faisait régulièrement d'ailleurs.


made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
 
(r) un p'tit coin tranquille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le coin des blagues
» [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors
» [Moc] Le Coin Matoran de Solok
» le coin des graphistes
» coin coin de travail !!!!!ou le canard qui sommeil en vous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROARING LYON :: ,, SHUT UP AND LET ME GO :: we could be immortals :: anciens rps-
Sauter vers: