ROARING LYON
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ≈ Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher. (ava)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: ≈ Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher. (ava)   Jeu 28 Jan - 20:15


,, Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher.


Une soirée comme une autre. C'est devenu une habitude. Il se retrouve tous les soirs dans le même bar, au même endroit et avec le même verre dans les mains. Et également cette bouteille de Chivas posé à son revers. Chaque soir, Antonin vient ici pour boire un coup. Seulement, c'est devenu bien plus qu'un petit apéritif après un repas. C'est pire que ça. À chaque fois, il retourne chez lui dans un état lamentable. Antonin, il fait peine à voir maintenant. Quand on le regarde, on se dit : "Quel pauvre homme, qu'a-t-il bien pu lui arriver pour qu'il se mette dans ce genre de situation ?". À l'heure actuelle, c'est une question qu'il se pose lui-même lorsqu'il est encore conscient. Une question qui reste sans réponse. Ce soir, Antonin a terminé son verre avec ce vieux monsieur. Un homme d'un certain âge qui pourrait être son grand-père. Ce n'est qu'a la fermeture du bar qu'Antonin quitte les lieux. Vagabondant les rues avant de retrouver sa destinée. Cet appartement. Celui où il vit depuis presque un an maintenant. Cette fille qui l'a hébergée. Elle lui a gentiment tendu la main pendant que d'autre était en train de la lâcher. Il titube en montant les escaliers, manquant de s'écraser la tête contre le sol a maintes reprises. Les mains sur les genoux, la tête en l'air, Antonin prit une forte inspiration avant de monter les dernières marches. Ce n'est pas évident de grimper les escaliers lorsqu'on a une vague vision de l'endroit où on se trouve. Il attrape ses clefs dans la poche de son jean, avant d'essayer d'en mettre une dans la serrure. Il mit au moins un bon quart d'heure avant de trouver la bonne. Sans vraiment s'en rendre compte, Antonin fait un vacarme pas possible. Il resta cloîtrer devant cette porte avant de se décider d'entrer. Après ça, il ferme la porte et s'installe très rapidement sur le canapé du salon. Les yeux levés au plafond. Sa tête tourne, elle va exploser. Il est pris d'un coup de chaud et se redresse avant d'émettre des bruits bizarres. C'est souvent comme ça quand on boit trop. Et puis, en seulement quelques secondes, il se retrouve nez à nez avec la jolie demoiselle qui vit dans cet appartement. « Tiens, salut princesse. J't'ai réveillé ? » Demande-t-il avec interrogation, les yeux rivés sur elle. Il arrive encore a parler correctement. C'est déjà pas mal. Antonin a honte de rentrer dans cet état, mais ce n'est pas pour autant qu'il arrêtera. Le fait de se mettre la tête à l'envers le soulage, un temps soit peu.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher. (ava)   Sam 30 Jan - 13:34


antonin & ava


,,  Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher.


Bref, je venais de rédiger un long article sur l'alcoolisme pour mon blog. J'avais fouillé dans toutes les questions que l'on me posait et celle-ci m'avait très vite interpellé. Il s'agissait du problème de mon meilleur ami. Pour faire un article en béton, parfait de a à z, j'avais pris le temps de rencontrer des personnes spécialisées dans les thérapies pour les alcooliques, mais aussi une ancienne personne qui avait réussi à s'en sortir. J'aime beaucoup m'investir et parfois je me dis que je m'investis beaucoup trop. J'étais fière de mon article.
J'avais encore l'après-midi devant moi, je devais tuer le temps, je n'avais plus rien à faire. Alors au lieu de m'occuper de moi et de m'offrir un bon bain chaud ou un chocolat avec une bonne lecture historique. J'improvisais une longue séance de ménage dans mon appartement avant de me décider d'ouvrir les offres d'emplois sur internet. Non, pas pour moi, mais pour Antonin. Quoi, je m'occupe trop de lui ? Je ne sais ce qui me pousse à vouloir lui résoudre autant les problèmes de sa vie, sans doute parce que je tiens à lui, beaucoup trop même. Peu importe, deux annonces m’interpellèrent, je les imprimais afin de lui montrer lorsqu'il rentrerait. […]

Il n'était pas rentré, il était tard, alors en pyjama, je m'allongeais dans mon lit, laissant mes yeux se fermer petit à petit. Je commençais ma nuit paisiblement, mais celle-ci fût troublée lors du retour d'Antonin. D'un bon, je me lève, me retrouvant face à lui, soupirante. Parfois, il méritait que je lui crie dessus, que je le vire afin de lui faire comprendre les choses. Mais je garde mon calme, gardant l'espoir que sa situation s'arrange vite.
- Tiens, salut princesse. J't'ai réveillé ?
Je le regarde avec mon regard noir, qui n'impressionnerait même pas un gosse de quatre ans.
- Whisky ? Vodka ? Tu as pris quoi cette fois-ci ?
Peu importe la réponse, je m'en fichais, j'étais clairement en colère et pourtant ma voix restait posée et neutre.
- Tu te fiches de moi, je t'héberge, tu rentres à n'importe quelle heure, je tente de te trouver du travail, tu t'alcoolises. Des millions de personnes sur Terre ont déjà été dans ta situation, certaines s'en sortent, d'autres non. Mais tu peux faire parti de ceux qui s'en sortent, tu le sais.



Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher. (ava)   Sam 30 Jan - 19:13


,, Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher.


Rien qu'en la regardant, Antonin comprit très rapidement qu'il venait de faire une erreur. Encore une fois. Cela devient une habitude avec lui. C'est très souvent qu'il rentre à la même heure, tard le soir et c'est également souvent qu'il réveille Ava au beau milieu de la nuit. Il regrette toujours, mais a force de regretter, il va finir par tout perdre. Et ça, il ne s'en rend pas compte. Parler à un homme bourrée ce n'est franchement pas facile. De plus, le lendemain, il aura déjà tout oublié. Seulement, aussi bizarre que cela puisse paraître, tout ce qu'Ava lui dit en général, le lendemain, il s'en rappelle. Ce regard noir qu'elle lui jette, veut tout dire. Il passe ses mains sur son visage, tout en essayant de se relever du canapé. Une fois les pieds sur le sol, il s'approche de la jeune femme pour déposer un baiser sur sa joue avant de lui murmurer, « Je suis désolé. » C'est bien beau d'être désolé Antonin, au bout d'un moment, elle va lâcher prise et tu n'auras plus personne. À chaque fois qu'il s'excuse, elle lui pardonne. Enfin, plus ou moins. Sauf que là, je pense que les choses vont être différentes. Un trop-plein. Le jeune français finit par s'installer une nouvelle fois sur ce canapé, bien trop confortable à son goût. Antonin est vraiment désolé, mais lorsqu'il est bourré, il a un peu trop de mal de le faire ressentir. Pourtant, c'est bien le cas. Il dépose ses yeux sur elle, l'écoutant lui faire la morale comme elle le fait depuis longtemps. « Je sais Ava… Je suis vraiment désolé. Je… Je vais changer. » Dit-il. C'est ce qu'il dit à chaque fois, mais le lendemain, il remet ça. C'est tellement rare de le voir faire quelque chose qu'il promet, qu'il dit. Ce n'est pas une promesse qu'il lui a faite, mais en revanche, si elle venait à lui demander… Peut-être que les choses finiraient par changer. Qui sait ? Ava a toujours compté pour lui, beaucoup plus qu'elle ne le croit. Mais ça, c'est pareil, il ne l'avouera pas. Voir même jamais. C'est quelque chose qui ne peut pas se permettre. Il est comme ça Antonin. C'est sa meilleure amie après tout. Il ne peut pas gâcher tant d'années d'amitiés. Ça fait bien trop longtemps qu'il garde en lui ses sentiments.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher. (ava)   Lun 1 Fév - 8:16


antonin & ava


,,  Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher.


Je n'aime pas l'alcool. Lorsqu'il y a des soirées, je suis sans doute bien la dernière à vouloir en abuser. Je n'aime pas me retrouver dans un état qui laisse à désirer, dans un état où n'importe qui pourrait profiter de moi, me faire faire n'importe quoi. Et puis, mes parents m'ont assez fait de leçon de moral concernant ce genre de nectar. Alors à chaque fois que je bois un verre, j'ai la voix de mes parents en tête qui me disent : Ava, ce n'est pas bon pour toi !
Bref, cette fois-ci, j'avais mon meilleur ami devant moi, il était mal, en ce moment il n'allait pas fort. Je me devais d'être là pour lui, je ne savais plus du tout comment l'aider à aller, de jour en jour la situation se complique. Sa situation avec l'alcool, je pensais qu'elle n'allait être que temporaire, sauf qu'elle perdure.
- Je suis désolé.
Une fois de plus j'avais des excuses, des excuses que j'accepte depuis longtemps. Je suis trop gentille, parfois on me dit que je suis même trop naïve quand il s'agit de mes proches. Alors je tente de m'énerver, lui faire comprendre qu'il doit arrêter ça. Mais avec le baiser qu'il a déposé juste avant sur ma joue, mon petit coeur s'est emballée, j'ai ressenti ce genre de petites palpitations bizarres.
- Je sais Ava… Je suis vraiment désolé. Je… Je vais changer.
Encore des excuses, mais cette fois-ci elle passe encore mieux. Je savais que demain soir, j'allais revivre la même scène. Je soupire, je ne sais quoi lui dire, je ne sais même quoi faire. Je m'assois sur la table basse, positionnée juste devant lui. Je le fixe un instant, avant de lui attraper l'une de ses mains.
- Si tu continues comme ça, il y a un moment où je ne vais plus pouvoir t'aider. Alors demain peu importe ce que tu avais prévu, tu vas tout annuler et tu vas rester avec moi. Tu passeras même la soirée avec moi, je te ferai ton plat préféré, et l'alcool sera interdit.
Peut-être que si je réussissais à lui faire passer une belle journée, sans parler des problèmes, en l'emmenant en pleine nature se promener, ou en lui rappelant de bons souvenirs que l'on a pu passer dans certains lieux. Il aura peut-être l'envie d'arrêter ses conneries.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ≈ Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher. (ava)   

Revenir en haut Aller en bas
 
≈ Parce que quand on est accro, même si ça fait mal... Parfois ça fait encore plus mal de décrocher. (ava)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeu] Tu es accro à Dofus quand...
» Mm-Tequila, panda terre 199 hésitant quand à son stuff
» Tu sais pas quoi faire quand tu seras grand?
» quand le cercle se décide à faire un kimbo...
» [Produits] Comment et quand avez-vous connu Bionicle ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROARING LYON :: ,, SHUT UP AND LET ME GO :: we could be immortals :: anciens rps-
Sauter vers: