ROARING LYON
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Un dimanche comme un autre. (adnan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: Un dimanche comme un autre. (adnan)   Jeu 28 Jan - 17:12


adnan & ava


,, un dimanche comme un autre.


Le dimanche, une fois par mois, je vais chez mes parents pour le déjeuner familial, très souvent Adnan est lui aussi invité. Je savais que ce dimanche-là, Jules, mon frère jumeau n'allait pas pouvoir venir, il avait eu un empêchement. J'avais promis à ma mère de venir très tôt, afin de l'aider à cuisiner son poulet spécial à la crème et à la moutarde avec de bonnes frites. Je savais d'avance que j'allais me régaler, il est vrai que la bonne cuisine de ma mère, le foyer familial cela me manquait, parfois j'avais besoin de ce petit retour aux sources.
Toute la matinée j'avais eu le droit aux leçons de ma mère sur l'amour, comment choisir le bon, comment ne pas retomber sur un salopard ou même changer de bord pour trouver l'amour vers un nouvel horizon. Ma mère est parfois bizarre, mais je l'aime quand même, elle veut tout simplement prendre soin de moi. Ce que j'admire, c'est l'amour qu'il y a encore entre mon père et elle après plusieurs années, entre eux c'est encore comme au premier jour. Les couples comme eux sont rares, mais j'aimerai trouver ce même bonheur, ne jamais me lasser. […]
Adnan était venu déjeuner avec nous ce midi, nous n'avons pas échapper aux charmantes remarques de ma mère. Elle veut nous caser l'un avec l'autre. Sans doute parce qu'elle voit la complicité si forte qu'il y a entre-nous, que lorsque nous sommes tous les deux, nous passons notre temps à rire et à sa taquiner. Sauf que je le considère davantage comme un frère.
- Plus le temps passe et plus je me dis que si vous faisiez un joli petit bébé, il serait magnifique.
Je jetais un regard noir à ma mère, elle n'en loupait pas une. Mais vous savez ce qu'elle a déjà tenté de faire, lorsque j'avais vingt ans, nous avions été faire les courses au supermarché, elle avait aperçu un employer dans les rayons, grand, des yeux foncés, musclés. Oui bon dieu qu'il faisait baver et qu'il était beau, j'avais eu le malheur de le faire remarquer à ma mère, qui a aussitôt été lui demander son numéro pour moi. Je l'ai eu le numéro, sauf que j'ai jamais osé le rappeler par honte. Bien qu'au fond de moi il y avait cette petite voix qui me disait : vas-y appelle-le idiote, c'est peut-être le meilleur coup au monde. [...]
Le déjeuner terminé, après avoir débarrassé la table, j'invitais Adnan à me rejoindre dans mon ancienne chambre. Encore rose et blanche, avec les nombreuses peluches dans tous les coins, mon bureau qui ne m'a jamais réellement servi, étant une ancienne élève révoltée qui détestait faire ses devoirs.
- Ma mère ne changera jamais… Dis-je avec un long soupire. Jules aurait été là, il aurait encore bien rigolé.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un dimanche comme un autre. (adnan)   Ven 29 Jan - 19:57



Ava && Adnan

Il y a toujours des gens importants, des gens qui comptent plus que d’autres, ces personnes pour qui vous feriez tout ou en tout cas, beaucoup de choses. Il y a ces filles que les hommes touchent, et celles qu’ils aiment sincèrement sans jamais les avoir frôlées. C’est un peu l’histoire d’Adnan et Ava, ils s’aiment comme des frères et sœurs, rient, se chamaillent, partagent tout. Pourtant dans le sang, ils n’ont rien, dans le fond, ils pourraient être bien plus, mais c’est leur système d’amour à eux, c’est comme ça qu’ils se sont toujours vus. Ça a commencé tout petit, dans la même classe, dès qu’Ava a débarqué à Lyon. C’était la petite nouvelle en CP, personne ne la connaissait, elle et son frère jumeau Jules. Adnan il a vite voulu les connaitre, les aider. Elle il la trouvait jolie, lui il le trouvait sympa. Ca a finalement vite débouché sur une grande histoire d’amitié, le genre qui ne s’en finit jamais. Adnan il a même vite été accepté dans la famille, un peu comme un autre fils, ou plutôt comme le gendre que la mère d’Ava avait toujours rêvé d’avoir. Ca le faisait rire, Adnan, d’entendre sa mère les complimenter tous les deux, dire clairement qu’ils formeraient un beau couple, que leurs enfants seraient parfaits. C’était sans doute vrai puisqu’en tout cas, Adnan ne doutait pas de la beauté de sa petite Ava, un peu la sienne quelque part, puisqu’elle était comme sa soeur, celle avec qui il pouvait tout partager, à trois, avec son frère.
Ce dimanche-là, à midi, il était invité à venir manger avec Ava et ses parents, comme ça pouvait arriver quelque fois, environ une fois par mois. Aujourd’hui, Jules n’était pas là mais la mère d’Ava, toujours pleine de surprises, ne manqua pas les occasions pour essayer de rapprocher Ava et Adnan, pas vraiment discrètement, sans essayer de cacher son envie de les voir ensemble. Si on pouvait prendre ses remarques sur le ton de la plaisanterie au fond, elle aurait sans doute voulu que sa fille trouve réellement un homme comme Adnan – et pourquoi pas Adnan. Doux, fidèle, protecteur, respectueux, à l’écoute .. Il avait ces qualités qui faisaient de lui un homme que beaucoup de femmes pourraient désirer avoir, si elles n’étaient pas toutes plutôt attirées par les mauvais garçons et les salauds en devenir. Ava elle-même avait fait les frais de ce genre d’ordures, elle-même s’était faite trompée, humiliée – qui plus est trahie par sa meilleure amie. Adnan, il avait envie de le tuer ce mec, à chaque fois qu’elle prononçait son nom, à chaque fois qu’il croyait le croiser. On faisait pas de mal à une femme, et encore moins à Ava.
Regard noir quand elle lui sort qu’ils feraient des beaux enfants tous les deux, lui ça fait rire Adnan. C’est plutôt amusant –et plaisant- de voir à quel point la mère le prend pour le gendre idéal, et à quel point il fait partie de la famille, aussi. Ca lui fait du bien à Adnan de voir des parents heureux, une famille heureuse. Des parents qui s’embrassent sans cesse, qui sont fous l’un de l’autre après tant d’années. C’est quoi leur secret pour trouver le bonheur ? Adnan il aimerait bien, lui aussi, trouver la femme de sa vie. « Ma mère ne changera jamais… Jules aurait été là, il aurait encore bien rigolé.» Ils se retrouvent finalement dans sa chambre, sa chambre d’enfant, avec des nounours et du papier peint de petite fille. Ca le fait rire Adnan, et puis ça lui rappelle quand ils étaient plus jeunes et qu’il venait ici, à la même place, sur ce même lit. « T’exagère avec ta mère, tu pourrais quand même lui faire plaisir et faire un gosse avec moi … Ou au moins essayer. » Il se met à rire en la regardant et la poussant du coude légèrement. Il s’allonge dans le lit, comme s’il était chez lui, comme il l’avait toujours fait. « Faudrait peut-être que tu rencontres un mec bien un jour, soit dit en passant .. J’espère que tu vois pas encore un con en ce moment.  » Elle espérait qu’elle n’était pas encore tombée dans une histoire louche. Ava elle était jolie, pleine de vie, elle attirait facilement les mecs, et pas que les mecs bien. Ca avait le don de l’énerver comme ça avait pu énerver son frère Jules. « En tout cas l’emmène pas dans cette chambre, sauf si tu veux le faire fuir.  » Il dit en riant et en retirant un nounours derrière sa tête … C’était plutôt mignon, finalement.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un dimanche comme un autre. (adnan)   Lun 1 Fév - 8:03


adnan & ava


,, un dimanche comme un autre.


Mon frère, Jules, lui a de la chance, ma mère n'est pas autant sur son dos concernant les histoires d'amour. Je ne connais pas sa recette, mais il devrait me la donner. Ou alors je devrais peut-être présenter un faux petit-ami, le gendre idéal que ma mère désire. Il ferait une bonne impression lors d'un dîner, il pourrait même s'inventer une vie s'il le faut. Et hop, le tour est joué ! Peut-être que je devrais exploiter cette idée finalement.
Ma chambre créait autant de nostalgie en moi, je me souviens le temps que je passais à jouer avec mes peluches, ma dînette, ou même mes nombreux feutres, malgré que je n'avais aucun talent en dessin, c'était même une catastrophe.
- T’exagère avec ta mère, tu pourrais quand même lui faire plaisir et faire un gosse avec moi … Ou au moins essayer.
Je rigolais, ma mère serait bien heureuse si on faisait ça ensemble. Lorsque je réfléchis, je me dis, que je ne me verrai même pas avoir une relation sexuelle avec Adnan. Et pourtant je suis certaine qu'il y a de nombreuses filles qui le voudraient. C'est vrai quoi ! Mon Adnan il est beau, il est gentil, tendre et en aucun cas ne ferait du mal à une femme. Ma mère a raison, c'est le gendre idéal. Mais pas pour moi, plutôt pour une autre. Peut-être que je fais une erreur en me disant qu'avoir une vraie relation avec lui serait une erreur, peut-être que je passe à côté de l'homme de ma vie, ou je ne sais quoi. Je ne préfère pas réfléchir à cela, c'est bien étrange !
- Faudrait peut-être que tu rencontres un mec bien un jour, soit dit en passant .. J’espère que tu vois pas encore un con en ce moment.
C'est une bonne idée ! Mais j'ai un don, assez particulier, comme de nombreuses femmes sur Terre : attirer et aimer les salauds. Mon ex petit-ami est une preuve. Dès ma rupture avec lui, j'avais perdu toute l'envie de retrouver l'amour. Sauf qu'en ce moment, il y a de nouvelles choses dans ma vie, enfin pas si nouvelles, mais elles prennent de l'importance. Alors, je ne vois aucun con en ce moment, mais son cas est tout de même particulier aussi.
- Il y a bien quelqu'un… Mon ex, celui avant l'autre idiot. Tu sais Antonin, celui qui a été en prison pour des petites erreurs. C'est compliqué.
Il n'avait pas fait de la prison pour meurtre ou quelque chose de grave, il avait juste volé. Il avait bien pris conscience de son erreur, sauf que la prison a eu un réel impact sur lui. Maintenant il a de nouveaux problèmes et je dois l'aider, comme je le fais toujours lorsque cela le concerne.
- En tout cas l’emmène pas dans cette chambre, sauf si tu veux le faire fuir.
Je rigolais, il est vrai que ma chambre était assez limite, dépassée. Ma mère devrait peut-être même la rafraîchir, retirer des éléments et en mettre de nouveaux.
- Oh elle est très bien voyons ! Elle rappelle des souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un dimanche comme un autre. (adnan)   Mer 3 Fév - 19:28



Ava && Adnan

La fille, c’était souvent celle dont on s’occupait le plus. Adnan savait que les parents d’Ava étaient sur son dos plutôt que sur celui de son frère, plus protecteurs, plus attentifs avec elle. C’était un peu la même chose de son côté, quand il y pensait. Lui aussi prenait sans doute plus soin d’Ava, s’interessait davantage à elle, demandait plus souvent de ses nouvelles. Sans doute parce qu’il savait que Jules pouvait mieux s’en sortir, moins sensible, certainement plus fort. Ava c’était une fille, plutôt une femme qui venait de vivre une période difficile. Est-ce qu’elle avait déjà vraiment eu de la chance avec les hommes ? Adnan avait l’impression qu’elle avait le fameux don de se mettre dans des histoires impossibles, foireuses et douloureuses. Et ça l’énervait, Adnan. Ca l’énervait parce qu’elle méritait mieux, beaucoup mieux. Parce qu’il avait envie qu’elle soit super heureuse, il voudrait la voir avec un sourire constamment  étiré sur les lèvres. Il savait qu’un jour, cela arriverait. Il en était convaincu, tout simplement parce qu’elle n’avait rien à envier à personne, qu’elle avait tout pour plaire. Il se demandait même, parfois, pourquoi elle ne lui plaisait pas, à lui. Pourquoi elle ne l’avait jamais vraiment attiré. Pourquoi il n’avait pas voulu aller plus loin, au moins essayer. Bien sur que physiquement, elle lui plaisait. Bien sûr qu’il la connaissait par cœur, mais c’était sans doute simplement pour tout ça, parce qu’elle était comme sa sœur. « Antonin. » Il finit par répéter, Adnan. Il ne se souvenait plus très bien, sans doute encore bloqué sur la dernière histoire mal terminée, celle qui avait fait tant de mal à Ava, celle qu’il fallait mieux oublier. Un con et une meilleure amie pas vraiment mieux pour oser se donner à lui. « Dans quoi il s’est encore fourré ? Fais attention à toi Ava, te rend pas malade pour un homme, oublie pas de vivre pour toi.  » Il lui dit, en ayant tout à fait conscience qu’elle était tellement gentille qu’elle continuerait de l’aider, où que cela la mène et quels que soient les problèmes que cela pourrait lui ramener. Il était un peu pareil au fond, Adnan. Toujours là pour les autres, présent, même aux pires moments.
« Des souvenirs ? » Il s’arrête quelques secondes, un sourire malicieux sur les lèvres. « Genre quand j’te faisais ça ? » Il se met à la chatouiller, pour rire. Plus jeune, il passait son temps à essayer de la faire rire en chatouillant son ventre, surtout quand elle se mettait à bouder ou que quelque chose n’allait pas dans sa vie. Ça ne faisait pas le même effet, aujourd’hui. Presque trop proche quand il la « touchait », mais c’était juste un jeu, un jeu qu’il aurait pu faire avec ses sœurs.  Mais Ava, c’était pas vraiment sa sœur. Si ses parents les voyaient, ils pourraient encore s’enthousiasmer et penser à « leurs futurs bébés ».


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un dimanche comme un autre. (adnan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un dimanche comme un autre. (adnan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chatroulette , Un monde pas comme les autre =)
» [Diary]Un roi pas comme les autres ...
» Une borne d'arcade pas comme les autres .....
» Une proposition comme une autre...
» [RP] La mort d'un brigand comme un autre

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
ROARING LYON :: ,, SHUT UP AND LET ME GO :: we could be immortals :: anciens rps-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: